Ses synthese

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1213 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DM de SES
*Travail préparatoire
Les prélèvements obligatoires sont l'ensemble des contributions obligatoires, impôts et cotisations sociales, versées par les agents économiques aux administrations publiques. D’après Le document 1, On peut distinguer que lors de chaque augmentations de taux de prélèvements obligatoires on a une diminution du taux decroissance du PIB. Par exemple entre 1995 et 1997, Le taux de prélèvements obligatoires monte de 42.7% a 43.9% soit de 1.2 points alors que le taux de croissance diminue d’environ 2.2% a 1,0% soit de 1.2 points. On peut voir qu’autant l’un augmente l’autre diminue. On peut donc dire qu’il y a une relation entre l’évolution du taux de prélèvements obligatoires et l’évolution dela croissance économique car en principe lorsque Le niveau des prélèvements obligatoires monte L’activité économique est pénalisée. On sait que les prélèvements obligatoires permettent de financer les dépenses publiques et de redistribuer les revenus. Par contre, cette phrase nous dit que s’il y a une réduction du niveau des prélèvements obligatoires alors lesdépenses publiques vont baisser, mais cela amènera une meilleure épargne de la part des ménages, et puisque Le cout de travail baissera les entreprises pourront donc mieux investir et embaucher plus de chômeurs pour leur donner une chance de travailler. D’après le document 2,On peut réduire les dépenses publiques tout d'abord en supprimant les postes desfonctionnaires qui vont partir à la retraite, par exemple en les remplaçant pas ou peu, on peut également réduire les dépenses en limitant la protection sociale et en la concentrant uniquement sur les plus défavorisés et les personnes âgées ou en cas de maladie graves ce qui ne laissera que les classes moyennes en défaveur puisqu’ils ne voudront plus payer les impôts dont ilsne bénéficient plus. D’après Le document 3, on peut voir qu’en France en 2001, 27,24% des prélèvements obligatoires pèsent directement sur le coût du travail contre 30,62% en 1980, soit une baisse de 11,04% des prélèvements obligatoires affectant le cout du travail. On en conclut donc que ceci a relativement baissé. Cela a donc un effet d’augmentationd’embauche. Le cout de travail ayant baissé, les entreprises pourront plus embaucher et donc auront plus de travailleur qui entrainerait plus de travail et de production. Cette phrase montre que la baisse ou la hausse du taux de prélèvements obligatoires peut varier selon la société et les choix du public. Les gens peuvent décider de payer plus de cotisations etprestations sociales et donc entrainer une hausse des prélèvements obligatoires, mais peuvent aussi choisir d’en baisser mais recevoir moins de services publics et donc de protection sociale. les risques de réduction des dépenses publiques sont que les personnes de la classe moyenne vont se retrouver lésées et seront obligées de payer pour elles-mêmes comme pour lesplus défavorisés, ce qui va entraîner à terme "la dislocation du système".

*Question de Synthèse* :
Il est bien vrai que le taux de prélèvement obligatoire représente le poids de l’Etat dans la gestion du quotidien des citoyens, de l’entretien des chemins vicinaux au fonctionnement de l’université ou de la santé publique. L’argent de la collectivité provient des prélèvementsobligatoires tel impôts et cotisations sociales collectés par des administrations publiques. Ils servent à financer les dépenses publiques, tel les dépenses du Budget de L’Etat et surtout les dépenses du budget de la Sécurité social.
Faut-il donc baisser ou monter les prélèvements obligatoires ?
Dans un premier temps nous verrons les arguments pour la baisse des prélèvements obligatoires, puis...
tracking img