Seul l'avenir nous le dira

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1445 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Seul l'avenir nous le dira .
Cela faisait 1 an et demi que le nouvelle avait été annoncée.
Je me souviens trés bien de cette matinée là, un réveil banal assis a ma table de déjeuner oû j'ingurgitais mes capsules de proteines , de calcium et de sérum contre la toxicité de l'air. A 08h00 le rétroprojecteur afficha le journal sur le mur en face de moi, l'édition du 13 juin 3012 fut trés breve maischoquante. Le journaliste pris la parole et annonca le discours suivant :
" Chers amis terriens , l'heure est grave suite aux conditions météorologiques très instable de notre planète la situation se revèle plus dangereuse que nous l'avions prédit. Nos scientifiques ne donne pas plus de 2 ans aux humains à vivre. Que dieu nous aide ..." et l'image s'arreta ...
C'est la que commence monhistoire,mon nom est Edward-46 du secteur ah97 de la ville principale du projet " vivons peu mais vivons bien ". Le projet a été créé par le célébre ingénieur en astro-physique Edkar-92 qui voulait tout simplement avoir la paix a l'abris des casses et des pillages des villes non-protégées. Car après annonce de la dégradation imminente de notre race le peuple se divisa en divers groupes toujours relié parla religion ou tout simplement profiter de leur derniers instant en vie. Dans la ville oû nous avons élu domicile tout le monde est conscient de leurs sort futur qui s'annonce sans solution. Mon rôle dans cette organisation est de justement trouver une solution avec mon équipe. Je suis chercheur en "tempophysique" et mécanique quantique. Mon équipe et moi avons émis une hypothèse : Le voyage dansle temps !
Cette notion de voyage qui longtemps resta tabou à cause des conséquences du déréglement du continum espace temps et le peur de se perdre dans une réalité divergente ou de dérégler notre univers. Mais après 400 ans d'études approfondies dans la plus grande discrétion , les chercheurs d'aujourd'hui osent relever le défi et commencent à se poser des questions face a cet ultime chance.Les projets concernant cette derniere chance commencent à prendre forme. Edkar-92 avait une forte connaissance en la matiére et mis au point la molécule qui devait être injectée dans le corps de la personne qui voulait être "time-transporter".La molécule s'appellait "acide temporel neutralisant" ou " ATN". Les tests débutèrent et après plusieurs essais pas concluant on vit l'heure de la réussites'approcher.Maintenant que nous savions comment nous rendre dans le passé il restait à élucider un mystère...
Car notre société actuelle a bel et bien évolué et nous risquerions de réalisé de trop grandes perturbations, il faut nous préparer a ce changement de milieu. Nous qui vivons dans une idée de survie et eux d'industrialisation et de consomation pure et dure. Il reste peu de temps pourconcrétiser cette aventure. Il fallait que je me renseigne sur le mode de vie et leurs habitudes afin de ne pas passer pour un fou. Deux nuit durants Je m'attela a m'instruire des connaissances passées des humains de cette époque et en quelque sortes " regresser " mes capacités intellectuelles pour m'adapter et quand je fut prêt les préparations de la machine temporelle aussi. Le départ est imminent, jeme vétis de facon la plus sobre possible pour ne pas attirer l'attention et me plaçai dans l'habitacle je pris avec moi des objets tels qu'une arme et un traçeur temporel pour savoir oû je me trouve et me défendre. Edkar-92 qui était aux commandes de la machine se lanca dans le décompte interminable vers une l'espérance d'une vie meilleure.5,4,3,2, sa voix tremblante lanca le 1 et ses yeux fixésdans les miens, il enclencha la manette et un nuage de fumée envahi l'espace clos. J'entendais des grondements assourdisant et je voyais des éclairs aveuglant ensuite plus rien ... le néant .
Quand je repris connaissances , je me sentis trés mal comme détruit de l'intérieur mais la douleur s'estompa trés vite. j'etais couché dans un champ face contre terre et le vent me carressait le visage....
tracking img