Sfgbv

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1402 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les passions sont-elles un obstacle à notre liberté?

Introduction
La liberté est la façon d'agir selon sa volonté en fonction des moyens dont on dispose. On peut se déterminer libre selon les choix qu’on fait. Elle est définie, et est perçue différemment selon certain psychologues et psychanalystes. Mais de nos jours, sommes-nous réellement libres avec tant de lois qui nous soumettent ? Avectant de publicités qui nous harcèlent ? Avec tant de passions ? Toutes ces questions ont un point en commun qui est la liberté de l’individu. Grâce à ce lien, on peut se poser la question suivante : <<Les passions sont-elles un obstacle à notre liberté ? >> Cette interrogation peut être expliquée par deux conceptions, celle de Freud et celle de Sartre. Pour Freud, la liberté vient dansl’accomplissement de l’inconscient et pour Sartre la liberté apparait quand l’humain se fait avec ses propres choix. Par la suite, ont va comparer les deux conceptions et je vais finir en donnant ma conception de la liberté.

Explication des deux conceptions
Au cours du 10ieme siècle, Sigmund Freud découvre la théorie de l’inconscient et s’y met afin d’approfondir cette thèse. Dans le mêmetemps, de nombreux travaux en psychologie social et cognitive aborderont expérimentalement les processus de l’inconscient. La conception de Freud sur la liberté est basée sur l’inconscient. D’après sa conception, il peut conclure qu’on n’est pas réellement libre peut importe si on possède des passions. Dans ce cas, les passions de chaque individu ne sont pas un obstacle pour atteindre la liberté, carchaque individu est contrôle par l’inconscient. Il faut donc ne plus être sous son influence pour être libre. En effet, il affirme ainsi puisqu’il pense que la manière dont les gens agissent son contrôlé par l’inconscient de chaque personne. Les gens ont tous des besoins et des désirs à satisfaire, mais de la façon que chaque personnes procèdent pour les accomplir, ils s’y prennent sans se rendrecompte qu’ils le font. On ne choisie donc pas ce qu’on fait, mais on le fait sans le savoir, car notre corps nous le dis. Quand on accomplie des passions, cela nous nuit pas cote liberté. En d’autre mot, la liberté est illusoire jusqu'à un certain point qu’elle réside a l’ignorance de ce nous faisons.

Cependant, pour Sartre c’est en agissant et en faisant des choix que la liberté humaine semanifeste. Au 20ieme siècle, pendant sa conférence sur l’existentialisme, il développe l’idée que l’existence précède l’essence. En somme, l’homme n’ayant pas de nature définie a priori, il est libre de se définir lui-même par ses choix. Il est donc condamné à être libre et être maitre de lui-même, mais avec plusieurs responsabilités. Chacune d’elles se définie par les choix que les gensentreprennent. Prenons par exemple les passions. Chacun d’entre nous possédons une ou des passions, et même en leur présence, on peut quand même être libre, parce que c’est un choix personnel. On peut décider de les accomplir sans nuire a notre liberté, peut importe si elles demandent beaucoup de temps, parce que c’est notre volonté. La liberté est constituée de joie et de bonheur et les passions nousl’amènent. De plus, Sartre refuse le concept freudien d’inconscient. Il le remplace par la notion de mauvaise fois de la conscience. Il s’exprime en disant que l’homme ne serait pas le jouet de son inconscient, mais qu’il choisi librement de se laisser emporter par quel traumatisme il désir. Ainsi, l’inconscient ne saurait amoindrir l’absolue liberté de l’homme.

Comparaison critique
Aprèsl’explication des deux conceptions de Freud et Sartre qui s’opposent, on va s’y mettre a les comparer. Tout d’abord, leurs conceptions s’opposent sur presque tout le contenu, parce que Freud indique que l’homme ne choisie pas ce qu’il fait, tandis que Sartre affirme que l’homme est défini par ses choix et sa volonté. L’inconscient est comme la personnalité de l’homme, mais implicitement puisqu’il ne se...
tracking img