Shark

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3744 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nouvel ordre mondial
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Le Nouvel ordre mondial (New world order en anglais) est un concept géopolitique de l'après-guerre froide immédiat. L'expression désigne alors l'alignement idéologique et politique des gouvernements et organismes mondiaux vers une certaine unipolarité, incarnée par les États-Unis. Depuis lors,elle est réemployée dans d'autres contextes où il est diversement question de réformer la gouvernance internationale (en matière financière ou environnementale, par exemple).
Plusieurs théories conspirationnistes, en particulier des théories du complot maçonnique, utilisent elles aussi la formule « nouvel ordre mondial ». Dans cette acception, où elle est utilisée de façon interchangeable par lesauteurs avec son acronyme NOM (NWO en anglais). Elle désigne la prise de contrôle de l'économie mondiale par les élites conspirantes, notamment de la finance. Les théories les plus alarmistes prédisent la mise en place de régimes totalitaires.
Sommaire
[masquer]
• 1 Usage géopolitique de l'expression
o 1.1 Théorie de l'empire global
o 1.2 Contestations de la théorie de l'empire global
1.2.1 Contestation de la théorie de la domination globale américaine
o 1.3 Autres utilisations de l'expression
• 2 Usage conspirationniste de l'expression
o 2.1 Historique de la théorie du complot du NOM
o 2.2 Indices du complot du NOM
• 3 Voir aussi
• 4 Notes et références

Usage géopolitique de l'expression [modifier]
Utilisée pour la première fois lors d'un discours prononcé au Congrèsaméricain le 11 septembre 1990 par le président George H.W. Bush[1], l'expression « nouvel ordre mondial » s'inscrit dans la lignée des formules exprimant l'idée de nouveauté dans la diplomatie américaine, après la « nouvelle donne » de 1932 et la « nouvelle frontière » de 1960.
« Nous nous trouvons aujourd’hui à un moment exceptionnel et extraordinaire. La crise dans le golfe Persique, malgrésa gravité, offre une occasion rare pour s’orienter vers une période historique de coopération. De cette période difficile, notre cinquième objectif, un nouvel ordre mondial, peut voir le jour : une nouvelle ère, moins menacée par la terreur, plus forte dans la recherche de la justice et plus sûre dans la quête de la paix. »
— Discours du président américain George H. W. Bush au Congrès le 11septembre 1990
Dans les relations internationales des années 1990 et 2000, les tenants de la thèse de l'« empire global » considèrent que l'emploi de cette expression par les politiques témoigne d'une volonté d'expansion de tout ce qui définissait schématiquement le modèle américain pendant la guerre froide : la démocratie et l'économie de marché. L'expression est reprise par certainsaltermondialistes et anticapitalistes pour dénoncer la mondialisation économique, qui serait dominée par la « pensée unique » libérale. À l'inverse, des politiciens américains comme Lawrence Patton McDonald pensent que le nouvel ordre mondial serait une fusion entre capitalisme et socialisme[2].
Théorie de l'empire global [modifier]
Les tenants de la « théorie de l'empire global » considèrent les événementspolitico-économiques internationaux survenus depuis 1989 comme témoins de la transition de l'humanité vers un « empire global », qui dans un premier temps correspondrait à un ordre mondial polarisé autour d'une seule puissance : les États-Unis. Cette théorie est soutenue par le philosophe Francis Fukuyama et des plans géostratégiques ont été développés dans ce sens par le politologue ZbigniewBrzeziński.
Pour maintenir leur hégémonie et devancer la prééminence de rivaux comme la Chine, la Russie ou le Japon, Brzezinski estime que les États-Unis devront s'allier avec l'Europe pour dominer l'Eurasie[3] en cooptant ou en contrôlant ses élites[4]. Pour cela, les États-Unis ont besoin d'un partenaire européen, mais comme l'Europe est trop divisée, Brzezinski est partisan d'une coopération...
tracking img