Si dieu n'existe pas, alors tout est permis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1076 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
" En quel sens peut-on dire avec un personnage de Dostoïevski « Si Dieu n'existe pas, alors tout est permis »
Dieu est perçu comme étant l'incarnation même du parfait, de l'infini aussi.
La conception de Dieu varie selon les religions et pratiques mais ces deux caractéristiques du parfait et de l'infini sont communes à toutes les religions et doctrines.
Dieu pourrait alors être perçucomme une contrainte, une peur pour les hommes de par l'étendue prétendue de ses pouvoirs.
Mais, pourquoi Dieu serait-il une contrainte ? Dieu défendrait-il quelque chose ?
Dans ce cas alors « Si Dieu n'existe pas, alors tout est permis ».
Pour tenter de vérifier cette affirmation, nous verrons à travers trois parties une réponse possible.
Dans une première partie, nous verrons les thèmesauxquels ce sujet touche ou non.
Ensuite, nous aborderons les enjeux de l'existence d'une telle autorité et enfin nous étudierons dans la troisième partie la moralité à adopter face à cette existence potentielle.
A quels domaines l'existence de Dieu peut-elle bien toucher ?
Tout d'abord, il paraît important de ne pas se focaliser sur Dieu, il faut plus voir ce terme comme un toutepuissance capable de nous asservir.
Mais alors, le thème principal n'est pas tant l'existence de Dieu ou non, mais plutôt nos actes vis-à-vis d'une autorité et d'une puissance telle que Dieu et donc la liberté de nos actes.
Le domaine de l'autorité est bien sur concerné, Dieu symbolisant l'autorité suprême mais à différents niveaux, l'autorité existe, que ce soit celle de nos parents ou de l'État,de la justice.
La justice est aussi alors un domaine concerné ( ainsi que le domaine législatif ) car cette autorité, si elle existe, doit tout voir et punir les coupables au même châtiment : or, on sait très bien qu'une multitude de coupables d'actes répréhensibles n'ont pas été condamnés ou ne sont même pas connus.
La crainte est alors aussi un des thème soulevés par l'existence de Dieuet le fait que tout soir permis ou non.
En effet, pourquoi Dieu défendrait-il chose ? Quelque chose telle que la connaissance de par le fruit défendu par exemple.
{text:soft-page-break} La morale est également un thème découlant de cette problématique et c'est exactement ce que Blaise Pascal essaye de nous faire comprendre au travers de son Pari, dans les Pensées en entreprenant de nousconvaincre nous et ses comparses (notamment de jeu ) en voulant montrer qu'il vaut mieux parier sur l'existence de Dieu et mener une vie basée sur la moralité et espérer gouter à l'éternel plaisir au paradis plutôt que de mener une vie de débauche, plutôt courte et souffrir pour l'éternité en enfer;
Dans cette optique se pose la questions des réels enjeux de l'existence d'une telle autorité.Assurément, les enjeux sont simples et se rapportent beaucoup au Pari de Pascal, c'est à dire agir comme si tout est permis, ou au contraire mener une vie régit par la moralité.
Pour effectuer un choix entre ces deux options, il faut donc parier sur la véracité du fait qu'il y est une autorité qui nous est supérieure et a droit d'être répréhensive envers nous.
Mais comment effectuer ce choix ?De toute façon, notre vie est conduite par des lois auxquelles nous nous soumettons de par notre condition d'homme et la volonté quasiment générale de vouloir trouver des leaders.
A moins d'avoir une astuce pour échapper aux lois en général ( qui peuvent celles dictées par les hommes ou bien par Dieu ) et dans ce cas là, tout est permis.
Pour Sartre, si Dieu existait, l'homme aurait étécréé avec une nature et pour quelqu'un ayant une nature, la question du défendu et de permis ne se pose pas : l'individu suit sa nature, un point c'est tout.
C'est ce genre d'excuses que les aliénés peuvent utiliser après avoir commis un acte répréhensible par nos lois, en se présentant d'eux mêmes en tant qu'aliénés et en défendant la thèse que les actes qu'ils ont commis n'avaient pas été...
tracking img