Sida

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 41 (10060 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
( VIH/SIDA : Description du problème

Le VIH/SIDA : D’hier à aujourd’hui … Il a su laisser sa trace !!!

À ce jour, si l’on dresse une liste exhaustive des plus grands fléaux de l’histoire de l’homme, il va de soi que l’infection par le VIH/SIDA occupe une place de choix dans le décompte des dix plus importantes tragédies humaines. Afin de démontrer l’exactitude de ce dernier fait, ilfaudrait retourner plus de 25 années en arrière, soit lors de la première manifestation active du VIH sur l’être humain à la fin des années 1970. Les quelques lignes qui suivent relatent donc les éléments principaux de l’histoire du VIH/SIDA au travers les époques et les générations :

- 1929 : 1ère transmission du virus à l’humain par le chimpanzé. C’est le début de l’éclosion de l’épidémie duVIH ;

- 1978-1980 : Le Dr Micheal Gottlieb est le premier à se prononcer sur le SIDA ; il relate les trois premiers cas cliniques présentant des symptômes étant à ce jour étroitement apparenté au SIDA (amaigrissement, syndrome de Kaposi, fièvre et pneumonie) ;

- 1981 : le Federal Centers for Disease Control s’inquiète de plus en plus de l’ampleur que la nouvelle maladie ne cesse deprendre. Il diffuse donc la première description de la maladie reliée aux homosexuels, ce qui permet de recenser près d’une quarantaine de cas identiques en moins de quinze jours. Le premier article d’un grand journal consacré au SIDA est publié par le New York Time cette même année et décrit la maladie comme étant un rare cancer qui détruit le système immunitaire des homosexuels ;

- 1982 :les recherches sont maintenant en mesure de le prouver : la maladie se transmet via la voie sexuelle et la voie sanguine et n’affecte pas seulement les homosexuels. Le SIDA affecte également les utilisateurs de drogues injectables et certains individus ayant reçus des transfusions sanguines. Cette même année, le premier cas de SIDA diagnostiqué chez un individu n’étant ni homosexuel ni toxicomaneest relaté au Colorado, États-Unis ;

C’est à la fin de l’année 1982 que cette maladie jusque là surnommée GRID (Gay-Related Immune Deficiency), est officiellement nommée AIDS (Acquired ImmunoDeficiency Syndrom) ;

- 1983 : une appellation française est maintenant disponible pour parler du AIDS : SIDA ou Syndrome d’Immunodéficience Acquise. L’agent responsable du SIDA est isolé pourla première fois en 1983 ; on lui donne le nom de LAV (Lymphadenopathy Associated Virus). Un brevet est déposé pour le premier test de dépistage du SIDA par le pasteur Montagnier. Les organismes de santé publique sont alarmés et établissent des directives pour des relations sexuelles plus sécuritaires ;

- 1984 : les différents modes de transmission du VIH sont clairement établis et lesactivités antirétrovirales de l’AZT sont démontrées par des recherches scientifiques rigoureuses ;

- 1985 : la Croix-Rouge canadienne déclare que sur les 309 cas diagnostiqués SIDA, 156 sont morts. Une crise majeure qui ébranlera subitement le système d’approvisionnement en sang est enclenchée au CANADA. L’Ontario déclare à ce jour 131 de SIDA et le Québec 85 cas. Sur ces 216 cas ayant reçusun diagnostic de positivité au SIDA, il est possible de compter 19 enfants, dont 17 sont québécois ;

- 1986 : le nom jusqu’ à ce jour attribué à l’agent causal du SIDA, soit LAV, est remplacé par l’appellation HIV ou VIH : Human Immunodeficiency Virus ou virus de l’immunodéficience acquise. En Belgique, un deuxième virus est isolé, soit le VIH-2. Naissance du premier programme consacré àla lutte contre le SIDA, rédigé par les Nations Unies ;

- 1987 : la charte des droits de l’homme inclue maintenant une section concernant la déclaration universelle des droits des malades et des séropositifs ;

C’est au cours de l’année 87 que le Dr Rejean Thomas, un pionnier dans la lutte contre le SIDA au Québec, officialise l’ouverture de la CLINIQUE MÉDICALE L’ACTUEL, spécialisée...
tracking img