Siphnos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1459 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Archéologie d'un trésor ionique : le trésor de Siphnos :

Ce trésor marque un moment clé dans l'histoire de l'architecture grecque, car c'est le premier bâtiment ionique en Grèce proprement dite et celui qui a permis que le style s'y diffuse.
(Rappels sur les caractéristiques du ionique ; on peut avoir une frise continue décorée ou à denticules).

L'ordre ionique, cependant, est un ordretrès souple, qui permet une grande diversité dans les monuments. Ainsi des temples aussi monumentaux que celui d'Apollon à Didyme peuvent côtoyer des temples plus petits au plan singulier, tels que l'Erechteion sur l'Acropole, ou de petits trésors. Cette diversité s'explique par le fait que l'ordre ionique s'est développé à l'époque archaïque dans deux régions différentes.

I/ La naissance del'ordre ionique :

a) L'hypothèse des chapiteaux éoliques :
Cette hypothèse se fonde sur une parenté évidente entre les chapiteaux ioniques et éoliques, que l'on trouve au Nord de la côte ouest de la Turquie. On pense pendant longtemps que c'est là l'origine de l'ordre ionique, avant de remarquer que la parenté n'est pas si évidente par la façon dont partent les volutes (les volutes éoliquespartent verticalement, les volutes ioniques, horizontalement). En outre la fonction de ces chapiteaux pose problème, car ils présentent, de par leur structure, des faiblesses qui ne leur permettent pas de supporter d'imposants bâtiments, le fût rattaché à la colonne est trop étroit. En outre, aucun de ces chapiteaux n'a les mêmes dimensions, y compris sur un même site.
Il paraît donc difficiled'imaginer qu'il fussent associés dans un même bâtiment et on suppose donc que ces colonnes devaient certainement plutôt supporter des statues, des offrandes, etc. On pense que les chapiteaux éoliques ont une origines orientale, voire proche-orientale, grâce à certaines représentations qui ont été retrouvées dans ces régions.

b) L'hypothèse égéenne : les données de Sangri
Les fouilles de Naxosont permis de retrouver un unique chapiteau, dans lequel on a vu la retranscription en pierre d'une selle en bois. On situe donc plutôt dans ces régions l'origine du chapiteau ionique.

Les deux points de chute que l'on retrouve par la suite sont d'abord Delphes, puis Athènes.

II/ L'ordre ionique en Grèce continentale ; plusieurs étapes d'implantation :

a) Le trésor de Siphnos (vers530-520) à Delphes :
A partir du moment où l'ordre dorique se met en place, on trouve deux tendances. L'origine égéenne privilégie des petits bâtiments, faits de marbre (très abondant dans la région) et abondamment décorés. L'ordre ionique du côté oriental de la mer Egée, quant à lui, privilégie l'énorme. Les temples ont des plans variables et sont peu décorés.

1- L'histoire du temple deSiphnos :
Cette histoire nous est bien connue par les textes, qui nous donnent des éléments précieux pour établir sa chronologie.
L'île de Siphnos n'est pas une îles très riche et vit principalement sur le revenu de ses multiples mines d'or et d'argent. Hérodote, au Vème siècle, écrit que ce trésor a été érigé grâce aux taxes perçues sur le revenu de ces mines, et qu'il n'était pas tout à faitterminé quand l'île fut ravagée par un raid des habitants de l'île de Sammos. Le raid s'étant produit aux alentours de 525-524, on date le début de la construction du temple à 530. Quelques petits éléments marquent encore cet inachèvement.

2- Caractéristiques et fonctions :
Le trésor fait 8,63x6,25 mètres, pour 4 mètres de haut. Il est complètement en marbre, de diverses provenances selonleur qualité et la fonction qu'on va leur attribuer. Les murs sont en marbre de Siphnos, à la qualité moindre ; les reliefs sont en marbre de Paros ; les moulures sont en marbre de Naxos.
Ce trésor a été bâti pour prouver la prospérité de la cité à travers son architecture et les œuvres qu'il contenait. Il se compose d'un petit vestibule avec deux colonnes in antis à l'entrée, entre lesquelles...
tracking img