Situation de la critique racinienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1177 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans la France du XVIIe siècle, le théâtre est un espace de représentations ou les écrivains dépeignent les mœurs de leur époque. La tragédie retrace le destin de personnages soumis à la passion. Dans la plupart des cas, le cœur triomphe sur la raison puisque il empêche toute forme de logique et crée aussi un véritable bouleversement L'individu est prisonnier de ses sentiments, dépourvu detoute maîtrise et se nourrit de désir. Il est ainsi condamné à la souffrance puisque l'objet de son désir est souvent inaccessible. À l'âge classique, la tragédie révèle les contradictions de l'âme humaine dans une esthétique entre tradition et imitation. Ces quelques principes sont à l'origine de bon nombre d'ouvrages parmi lesquels figure l'œuvre de Jean Racine qui présente des héros déchus enquête de désir. Dans ses pièces, il est notamment question de fatalité et de responsabilité mais également de solitude. Dans l’ouvrage de Lucien Goldman, Situation de la critique racinienne, englobant quatre chapitres, avec ses 124 pages, il donne une vision subjective du tragique racinien avec de nombreuses références et de multiples arguments sur la critique effectuée sur cet auteur, cet ouvragereprésente un travail approfondi sur les œuvres de Racine, posés par des chapitres qui peut présenter une lecture en essai, l’auteur se base principalement sur les modifications apportés par Racine, sur l’évolution de la structure actantielle par l’occurrence du dramatique dans les œuvres, et surtout par le vocabulaire qui témoigne à la fois de l’évolution des thèmes et de celle de lavision. L’auteur accorde une grande importance à la psychologie dans les œuvres de Racine, il effectue des analyse psychologique sur des ouvres qui posent certains problèmes. Dans cet ouvrage, il varie entre différentes lectures sur les œuvres de Racine pour voir l’évolution d’une structure, on devine donc que les œuvres de Racine se ressemblent selon lui, la plupart ont la même structure triangulairequi est à la base, un sujet affaibli d’un besoin essentiel et impossible à satisfaire, alors que l’être idéal le nie, il se heurte à l’interdit. Alors que cette structure évolue par un parcours cohérant, de la faute originelle chez un sujet terrorisé par le père comme dans la Thébaîde, passant à la révolte contre le père. Après deux échecs d’Alexandre et Andromaque qui sera éliminé à la fin deBritannicus et Bérénice qui commence par la mort de l’empereur, père de Titus, qui pouvait s’opposer à son désir, mais Titus découvre que la liberté est aussi responsabilité et que la loi est dorénavant inscrite dans sa conscience, qu’il lui faut renoncer à son désir qui était autrefois son principe. A partir de ceci, on assiste selon l’auteur à un retour progressif du père. Par l’analyse de lastructure psychique des tragédies ainsi que l’étude de différents personnages, du lexique, de la dramaturgie, des transformations que Racine a fait subir à ses sources permet de dégager une évolution d’ensemble et la personnalité de chaque pièce. Racine constitue ses intrigues sur le principe d'un dilemme où la raison hésite face à l'empire des passions. Le héros devient ainsi le jouet malheureuxde ses propres désirs car il s'épanouit à l'ombre des conflits et des jalousies. Or, il n'est pas facile tracer les frontières de l'univers racinien car c'est un domaine énigmatique qui évolue au fil des interprétations. Le sujet est d'ailleurs une source inépuisable à laquelle chacun tente de se ressourcer. Dans chaque chapitre de l’ouvrage de Goldmann, on remarque la présence d’un titre quirésume pour commencer l’ensemble des Biographes et leurs méthodes à présenter les œuvres ainsi que l’auteur Racinien, avec des informations sur le genre de diffusion et les modifications qui lui ont été apporté par Racine, cette analyse se base sur les critiques effectuées sur Racine par les d’importants penseurs : Roland Barthes, Charles Mauron, Ferdinand Brunetière, Gustave Lanson…etc....
tracking img