Snacking ou nomadisme alimentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (602 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Consulter le tableau Accueil > Santé et société > Snacking ou nomadisme alimentaire

Snacking ou nomadisme alimentaire
santelavie.com : jeudi 16 octobre 2008
Ah le monde moderne ! Le jusd’orange dans une poche, le fromage dans l’autre, une compote dans le sac et un yaourt dans la main, l’homo sapiens version troisième millénaire est un grignoteur pressé.
Nouvelles technologies etmodes de consommation font de nous de véritables nomades, capables de voyager tout en travaillant et en s’alimentant. Vive le miniature et les conditionnements sous-vide, véritable manne pourl’agroalimentaire. On l’appelle la consommation nomade et c’est un réel phénomène de société comme le confirme la récente étude publiée par l’université de Toulouse-Le Mirail. En effet, les résultats de cetteétude montrent qu’aujourd’hui trois Français sur quatre mangent entre les repas. Il faut dire que les rayons des supermarchés invitent de plus en plus à cette alimentation d’un nouveau genre. Uneconsommation facilitée par la création de packagings, plus petits, plus pratiques et mieux sécurisés en matière d’hygiène alimentaire. Et l’offre est pléthorique. Jus de fruits, laits, crèmes dessert,fromage, thé glacé, yaourts, compotes ou compléments alimentaires... l’industrie agroalimentaire en emballant petit a décidé de voir grand. Et les chiffres lui donnent raison. On observe quelques bellesréussites. En commençant par la marque Materne et ses fameuses compotes. Le petit emballage souple, dénommé Cheerpack a rencontré un vif succès et en 1999 Materne a vu ses ventes progresser de 2500 tonnes.Sur le marché américain la marque française Yoplait a pris le leadership avec le yaourt en tube que l’on appelle ici “Petit Filou”, rebaptisé au pays du fast food”GoGurt”.
Un développement sanslimites
Et le secteur n’en est qu’à ses balbutiements. “Le marché du snaking (entendez de la consommation de type snack) fait exploser les volumes” confirme Pierre Dubrule, le responsable en France...
tracking img