Snes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1246 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I) Modification du Barème inter académique :
Le mois dernier, le Ministère de l’Education Nationale a décidé brutalement de modifier les règles du barème d’entrée sur le territoire. Le nouveau barème rend l’accès au territoire plus difficile pour les collègues les plus jeunes… et les plus anciens, ceci pour des motifs pédagogiques pour les premiers (les plus jeunes ne sont pas assezexpérimentés !)… et purement financiers pour les seconds (les plus avancés dans la carrière coûtent trop cher !).
L’un des arguments avancés par le MEN étaient les remontées des vice-recteurs des différentes COM. Le vice-recteur de Nouvelle-Calédonie nous a assuré qu’il n’avait pas été saisi par le MEN de cette question du mouvement… ce qui laisse rêveur quant à la qualité de la concertation dansl’entourage de notre ancien ministre. La seule remontée – officieuse – du vice-recteur de Nouméa était la demande de ne pas proposer deux années de suite un poste à des collègues qui refusaient une affectation en NC comprise dans leurs vœux.

II) Départ définitif des fonctionnaires d’Etat en contrat :

La récente note de service du Vice Rectorat soumet le paiement des billets d’avions et del’Indemnité Forfaitaire de Déménagement (IFCR) à un abattement de 20%.
Après quelques hésitations, la justification avancée pour cette nouvelle ponction financière – sur ordre du Trésorier Payeur Général, donc du Ministère des Finances – fut le décret du 24 avril 2006 modifiant le décret de 1998 organisant les frais de transport des collègues exerçant dans l’outre-mer.
Nous avons faitremarquer que si le récent décret parle bien de majoration de l’indemnité aller de transport pour les magistrats et les enseignants du supérieur, il ne concerne en rien l’indemnité retour des enseignants du secondaire. La ficelle du TPG étant un peu grosse, le vice-recteur a promis de revoir cette mesure.
Nous serons bien entendus très vigilants sur cette question. Nous attendons enparticulier la parution d’une nouvelle note de service.

III) Renouvellement de séjour :
Comme chaque année nous n’acceptons pas que le non renouvellement de séjour soit utilisé comme une sanction par le vice-rectorat. Nous avons demandé une nouvelle fois au vice-recteur que la question du renouvellement soit soulevée uniquement dans les cas médicalement constatés d’inaptitude au service sur leterritoire.
Comme nous l’avions fait avec succès l’an dernier, nous défendrons les collègues qui seraient concernés. Merci de nous contacter rapidement si vous-même ou un de vos collègue se voit signifier un avis défavorable pour le renouvellement par son chef d’établissement ou le Vice-Rectorat.

IV) Rapport de monsieur le Vice-recteur sur l’éventualité d’un transfert de compétence :Monsieur le Vice-recteur nous a annoncé que toutes les échéances électorales décisives étant terminées, il allait transmettre aux organisations syndicales son rapport sur le transfert de compétence avant le 28 juin.

V) Mission TICE :
Des collègues PRI se sont étonnés de trouver sur le site du vice-rectorat un document de présentation de la mission TICE comprenant entre autres, unorganigramme critiquable et une présentation des tâches de l’animateur TICE en établissement. Nous avons demandé des explications sur cette publication. Il nous a été répondu que ce document restait un document de travail et qu’il n’avait pas été validé. Sur notre demande, nous avons été autorisés à l’utiliser nous-mêmes comme document de travail. En effet, les PRI, qui ont effectué depuis dix ansdans une position inconfortable des tâches souvent ingrates et quelquefois gratifiantes en se formant seuls méritent au moins d’être associés à la définition de leur futur rôle, sinon d’éclairer l’institution sur les éventuelles difficultés posées par l’organigramme provisoire.
Il nous a été annoncé qu’une réunion des PRI (devenus PR-TICE) était prévue au début du mois de juillet....
tracking img