Sobibor

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1717 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sobibor

Question 1 : L'auteur

Jean Molla est un auteur français qui écrit principalement pour la jeunesse.
Il est né le 28 décembre 1953, à Oujda au Maroc. En 1962, ses parents se sont installés à Chinon, où il a passé toute son adolescence.
Ma mère a eu son père comme professeur de CM1!!!
Il a tout d'abord fait des études de lettres à Tours et à Poitiers puis des études de tourisme.Par la suite, il est devenu professeur de lettres. Il a enseigné dans de nombreux établissement du Nord de la France et de la Vienne.
Il a commencé à écrire en 2000, juste avant la naissance de son 3ème enfant: Noé.
Aujourd'hui, il travaille dans un collège ZEP, à Poitiers.
Il essaie de mener son travail de professeur et celui d'auteur tout en animant des rencontres avec des élèves en France età l'étranger.

Question 2

Ce livre est un roman à la première personne et non pas une autobiographie. L'auteur est différent du narrateur.
L'auteur est Jean Molla tandis que la narratrice,Emma, est une adolescente anorexique.

Question 3: Résumé

La narratrice, Emma, est une jeune fille de 17 ans qui raconte pourquoi elle est devenue anorexique et comment elle a réussi à s'en sortir.Son père,médecin, est un homme renfermé et taciturne qui a du mal à communiquer avec elle et n'a pas beaucoup de temps à lui consacrer. Elle n'a pas d'affinité avec sa mère et elles sont comme deux étrangères.
Ce qui lui manque chez son père et sa mère, elle le trouve chez ses grands-parents : son grand-père Paul Lachenal, lui accorde de l'importance, lui parle, lui raconte des histoires... Sagrand-mère, Anna, qu'elle surnomme Mamouchka est une musicienne émérite et lui enseigne le piano; Emma est folle d'admiration et déborde d'amour pour elle, c'est sa seule confidente.
Elle les adule et les met sur un piédestal. Ils sont ceux à qui elle veut ressembler; leur vie, leur amour, leur droiture constituent pour elle et pour sa famille, un modèle...
Mais, un soir, alors qu'elle dort avec sagrand-mère, celle-ci fait un cauchemar et parle dans son sommeil... Les quelques mots qu'elle va prononcer vont à jamais changer la vie d'Emma...
« Eva Hirschbaum ! Jacques, Jacques je t'en prie! Emmène moi loin de Sobibor...»
Du jour où Emma a compris que sa grand-mère lui mentait sur son passé, quelque chose s'est brisé en elle...Et elle a commencé à maigrir.
Entre elle et sa grand-mères'est ouvert un gouffre. Un abîme infranchissable...Quel terrible secret cache sa Mamouchka tant aimée ? Elle pressent qu'il s'agit de quelque chose de grave.
A la mort de Mamouchka, Emma se laisse écraser de tristesse...Et elle commence à vomir.
Puis un samedi matin Emma découvre un vieux journal, le journal de ce fameux Jacques, Jacques Desroches. Commence alors sa descente aux enfers...
Cejournal est celui d'un jeune bourgeois français antisémite, qui a choisi de s'engager dans la légion des volontaires français et de s'allier aux nazis pendant la seconde guerre mondiale. Il narre dans ce journal avec une extrême précision le déroulement de sa vie dans le camp d'extermination nommé Sobibor. C'est dans ce camp qu'il a rencontré Anna, la grand-mère d'Emma. Au fil des lignes de sonjournal, il raconte les horreurs du camp avec une indifférence implacable, et son amour fou pour Anna. Il apparaît comme un criminel arrogant, un monstre qui a assassiné de sang froid une jeune femme et son petit garçon, Eva et Simon Hirschbaum, sous les yeux de sa Mamouchka......
Ainsi, Emma découvre au fil des pages que sa grand-mère, en qui elle avait mis toute sa confiance avait été une autrequ'elle ne connaissait pas, une femme qui avait partagé la vie d'un monstre, d'un assassin. Et d'avoir aimé un tel homme, sa grand-mère en était irrémédiablement souillée.
Alors qu'Emma essaye de comprendre comment Mamouchka, sa Mamouchka, avait pu aimer un homme pareil, fermant les yeux sur les atrocités qu'il commettait, elle découvre, sous la couverture du carnet, une photo, celle de Jacques...
tracking img