Société d'ancien régime : société bloquée

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (396 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
• Sujet de dissertation au choix : La société d’Ancien régime, une société bloquée ?

PLAN
Problématique : En quoi la société de l’Ancien Régime est une société bloquée ? En quoi la sociétéd’Ancien Régime est une société en décalage avec la situation du 18ème siècle ?

I) Société de l’Ancien régime : société tripartite inadaptée à la situation sociale

a) Société hiérarchisée en ordres
-Nobles : classe cultivée, avec des privilèges
- Clergé : clergé séculier, clergé régulier
- tiers-Etat : 98% de la population pas représentée
- société d’ordres qui n’est plus vraiment d’actualitéà la veille de la révolution : essor de la bourgeoisie, etc

b) Rapprochement et solidarité horizontale
- haut clergé et noblesse (même origine, cad sont tous deux des nobles ; ont des privilèges ;haut clergé et petite noblesse veulent garder leurs privilèges)
- bas clergé et bourgeoisie (ne sont pas nobles ; veulent faire la révolution)
- exemple de ces solidarités : convocation des Etatsgénéraux

c) Absence de critère économique
- différence entre petite noblesse et tiers-Etat : privilèges
- inégalité : basée sur les ordres et pas sur la richesse (pas de critère économique, pas desociété capitaliste : riche-pauvre ; l’argent n’est pas reconnu en tant que facteur de promotion sociale.)

II) Crise idéologique due à la philosophie des Lumières

a) La question de la légitimitédu pouvoir, et des sources du droit
- le pouvoir n’est pas d’origine divine, le roi ne tire pas sa légitimité de dieu, ce n’est pas rationnel. Il ne peut venir que de la nation, souverainetécollective.
- La source du droit ne peut pas être le roi, mais la loi car elle est l’expression de la volonté générale. La loi doit être faite par la majorité, donc par la nation.

b) La question del’individualisme
- dans société d’ordres, l’individu n’existe pas, n’a pas de droit : ce n’est pas possible, pas raisonnable. La philosophie des Lumières : chaque individu a une intelligence, une...