Socialisation par internet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1048 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Question de synthèse étayée par un travail préparatoire

QUESTION DE SYNTHESE (A ne pas faire) : Après avoir montré que l’Internet est une instance de socialisation pour les jeunes, vous montrerez qu’il existe des différences de socialisation entre les différentes catégories sociales de jeunes. I. TABLEAU PREPARATOIRE (5 Points) : Si ce tableau n’est pas assez grand, continuez sur votre copie.II)

Titre des 2 grandes parties Définition des termes soulignes du sujet Numéros des questions à utiliser A faire après les questions préparatoires. Connaissances de cours en plus des documents (Soyez explicites/précis)

I)

II. TRAVAIL PREPARATOIRE (15 Points) : Vous répondrez à chacune des questions en une dizaine de lignes en moyenne, et en respectant les consignes classiques en SES.Question 1. Faites une phrase donnant le sens du chiffre en gras. (document 1) (1 point) Question 2. Quelles caractéristiques sociales sont les plus associées à l’usage de réseaux sociaux ? (document 1) (3 points) Question 3. Expliquez pourquoi les cadres sont relativement les plus grands utilisateurs de réseaux sociaux ? (document 1) (2 points). Question 4. Comment Internet participe à lasocialisation des jeunes (de façon plus complexe que la télévision) ? (document 2) (4 points) Question 5. Montrez comment la catégorie socioprofessionnelle des parents influence l’usage d’Internet des enfants ? (document 3) (3 points) Question 6. Pour quelles raisons les usages d’Internet des filles sont différents de ceux des garçons ? (document 3) (2 points).

DOCUMENT 1 : Avez-vous participé à desréseaux sociaux comme par exemple Facebook, MySpace ou LinkedIn au cours de ces 12 derniers mois ?
Sexe Homme Femme 12-17 ans 18-24 ans 25-39 ans 40-59 ans 60-69 ans 70 ans et plus Aucun BEPC (Brevet des collèges) Bac Diplôme supérieur au Bac Indépendants Cadres et PIS Professions intermédiaires Employés Ouvriers Reste au foyer Retraité Elève / Etudiant Ensemble de la population Oui 24 22 52 65 34 104 1 4 16 30 35 14 30 30 23 20 9 2 59 23 Non 76 78 48 35 66 90 96 99 96 84 70 65 86 70 70 77 80 91 98 41 77

Âge

Diplôme

Profession

Champ : ensemble de la population française.

CREDOC, Enquête « Conditions de vie et aspirations des Français », juin 2009

DOCUMENT 2 : « Les nouveaux médias permettent en fait aux jeunes à la fois de se rendre davantage autonomes et de se socialiser.M. Philippe Gutton, psychiatre et psychanalyste, insiste sur l'idée que l'adolescence est un moment de création de soi, caractérisée par la phobie du regard des autres. Or, l'usage des moyens de communication que sont le téléphone mobile et l'Internet permet aux adolescents de communiquer entre eux, en utilisant un langage particulier, tout en échappant au regard des adultes. Ainsi, dans l'espacedélimité, privilégié et cloisonné qu'est leur chambre, les jeunes s'évadent via Internet dans un autre espace à la fois transgressif (eux seuls ont le sentiment de le maîtriser) et décuplant les possibles. « De plus, Mme Florence Hermelin, dans le magazine Youthology, explique ainsi qu'Internet permet une libération de la parole parce que, « reliés en permanence, [les jeunes] expérimententcertains aspects de leur personnalité pour mieux se structurer, se cachent derrière des personnages qu'ils s'inventent (à l'image des avatars qu'ils se créent pour jouer en réseau) ou se livrent plus volontiers à l'autre grâce à l'anonymat de l'écran protecteur ». Les blogs et leurs successeurs, les vlogs (blogs vidéo), ne seraient donc que l'expression concrète de cette nouvelle parole, de cettevisibilité multifacettes. Cette libération de la parole est facilitée par la qualité de l'interlocuteur qui est en général un pair, c'est-àdire un adolescent qui partage les mêmes passions rencontré sur un site fédératif, et qui est supposé pouvoir comprendre les problèmes exprimés ».
D. ASSOULINE, « Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? », Rapport d'information au Sénat n° 46,...
tracking img