Socialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1170 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
QUESTION DE SYNTHESE :

SUJET : Après avoir montré que les médias tels que la télévision socialisent les jeunes en leur transmettant une « culture de masse », vous insisterez sur les limites et les effets pervers de cette dernière.

Le plan :
I. Les médias jouent 1 rôle socialisateur de la jeunesse et l’uniformisent via une « culture de masse »
A. Définition et contenu de cetteculture de masse.
1°) Définition de la « culture de masse ».
2°) contenu : caractériser la culture transmise par la télévision (EX : américaine), et définir les groupes sociaux important dans la socialisation des jeunes.
- Une culture violente
- Une culture anti-affective
- Une culture imaginaire, déconnectée du réel
- Une culture qui valorise le beau, l’argent, le conformisme(valeurs libérales modernes)
B. Les raisons de cette montée en puissance des médias.
Expliquer le rôle croissant des médias en tant que modèle socialisateur auprès du jeune public.

II. Mais il y a des limites et des effets pervers à ce phénomène.

1 Les limites de la « culture de masse »

1°) la présence d’autres groupes socialisateurs de la jeunesse.
Evoquer les autresgroupes sociaux comme la famille.
2°) Illustration : l’importance du rallye comme modèle éducatif bourgeois.
Définir le rallye, son but.
A. Les effets pervers de la « culture de masse » télévisuelle.
- cette culture peut encourager à la déviance (meurtre)
- cette culture peut développer les conflits sociaux (en décalage avec la réalité)
- cette culture peut engendrer lafrustration

Synthèse :

Les médias possèdent un rôle croissant en tant que modèle socialisateur auprès du jeune public.
Les médias se caractérisent sous différentes formes : on trouve la télévision, un des médias les plus attractif, la radio, les journaux et maintenant Internet…
Ces médias vont aider les individus à acquérir les normes et les valeurs de la société dans laquelle ils vivent, entransmettant une « culture de masse » qui a pour but de créer un certain conformisme social. Mais ils peuvent avoir un effet pervers, c’est à dire qu’ils vont nuire à la société.
Nous montrerons dans un premier temps que les médias tels que la télévision socialisent les jeunes en leurs transmettant une « culture de masse », puis nous insisterons sur les limites et les effets pervers de cette culturede masse.

La télévision socialise les jeunes en leur transmettant une culture de masse. Cette dernière est en fait une culture transmise par les institutions d’Etat, telles que l’Ecole, ou les médias, ayant pour but d’uniformiser les différentes sous-cultures, de gommer les différences culturelles entre les individus, de récupérer et d’annihiler les contre-cultures, bref la culture demasse a pour but de créer un certain conformisme social. Prenons l’exemple de la culture transmise par la télévision américain : celle-ci se caractérise par une extrême violence et une extrême morbidité, que ce soit dans des fictions ou dans des documentaires réels, la mort et l’agression physique sont omniprésentes. Cette culture valorise le beau, l’argent et le conformisme qui sont les valeurs dessociétés libérales modernes.
Notre société isole de plus en plus les individus ; les personnes seules renforcent donc le rôle des médias. Ces derniers vont donc prend plus de place dans le modèle socialisateurs. Notre société comporte de plus en plus de divorces, de familles éclatées où les enfants n’ont plus de repères, cela entraîne une augmentation des personnes seules. Alors ces dernièresvont puiser leurs modèles dans les médias qui sont omniprésents, car ils n’auront pas , comme dans une famille normale, un frère ou une sœur aîné pour le prendre comme modèle. Ces personnes seules vont prendre comme exemples les personnes vues à la télévision : les top-modèles, les stars du cinéma, les « supers-agresseurs » (comme Terminator)… qui sont plébiscités souvent dans la publicité....
tracking img