Socio economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 46 (11440 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Socio-économie

Le 12 janvier
Chapitre I : commerce international, division international du travail et stratégie des entreprises
Thème 1 : la mesure des échanges internationaux
I- Les principaux courants d’échanges
A- Les échanges de marchandises
Forte croissance du commerce international, début au lendemain de la SGM, interdépendance entre les nations.
1- L’ampleur des échangesde marchandises
En 50 ans, les exportations ont augmenté à un rythme de 6,5% annuellement. Le PIB mondial n’augmente que d 4% par an. Malgré le ralentissement de la croissance, le CI reste très dynamique. Il existe deux grands indicateurs :
* Le taux d’exploitation= X/PIB
* Le taux d’importation= I/X
Il existe aussi le tux d’ouverture qui se mesure par l’exportation + l’importation/PIBL’économie Française | 1950 | 2008 |
Taux d’importation | 13,51% | 29% |
Taux d’exportation | 15% | 27% |

2- Les structures des échanges de marchandises par secteur
Le commerce international regroupe :
* Les échanges de produits agricoles : leur part dans les exportations diminue constamment, 8% du commerce mondiale de marchandises.
* Les échanges de produits minière (lescombustibles, les produits industriels) : le poids de l’évolution de cette catégorie est lié à l’évolution du cours du pétrole sur le marché des matières premières, 18% des exportations.
* Les échanges de produits manufacturés : cette catégorie enregistre la plus forte progression. 70% des exportations mondiales concernent les produits manufacturés.
B- Les services commerciaux
Lalibéralisation des échanges de services résulte des accords de Marrakech de 1994. Le développement de ce marché constitue un avantage pour les nations car la concurrence est très vive sur le marché des produits. Le premier exportateur de service sont les EU (consulting), deuxième le RU (financier/assurance), troisième l’Allemagne et le quatrième la France.
Les opportunités de débouchées sont la Chine, leBrésil et l’Inde. Il existe 11 catégorie de service : les transports, les voyages, l’informatique, la communication, la construction, l’assurance, les services financiers et l’information. Jusqu’en 1970, les échanges de services ont augmenté plus vite que les marchandises. Depuis les 90’s, les principaux services concernés par le commerce international sont : les services informatiques, les servicesfinanciers et les assurances.

II- Les balances de paiement
C’est un document statistique qui donne une représentation comptable de l’ensemble des flux entre une économie et le reste du monde. On recense trois types de flux de biens, de services et de capitaux.
A- Elaboration de la balance des paiements
Elle enregistre les échanges d’un pays avec l’extérieur : les flux entrants etsortants. Elle apporte des explications sur les variables économiques et financière fondamentales : l’importance de l’inflation apportée, le degré de compétitivité, permet d’anticiper les évolutions des taux de changes. Elle permet aux opérateurs de marché de connaître le montant des réserves de change dont dispose un pays. Le balance de paiement recense les entrées et les sorties de devises,lorsque les sorties de devises sont supérieures aux entrée, le solde de la balance est déficitaire. Dans le cas contraire, le solde est excédentaire. Les flux sont comptabilisés en monnaie nationale, les entrée de devises proviennent des exportations ou des entrées de capitaux et les sorties de devises proviennent des importations ou des sorties de capitaux. La balance des paiements est publiée en nelaissant apparaître que les soldes des postes. Les comptes les plus importants sont :
* Le compte des transactions courant
* Le compte de capital
* Le compte financier
La structure est donnée par le FMI dans le but d’harmoniser et comparer les différentes balances.
B- Lecture et analyse économiques de la balance des paiements

1- Le compte des opérations courantes...
tracking img