Sociologie actuelle de l'afrique noire balandier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4579 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I) Présentation

Georges Balandier et le contexte

Anthropologue et sociologue, Balandier est un spécialiste de l’Afrique et de l’anthropologie politique, il part pour la première fois en Afrique en 1946. Il mène des recherches au Sénégal, en Mauritanie et en Guinée, puis au Gabon et au Congo. Il fonde et dirige la section de sociologie de l’Institut d’études centrafricaines à Brazzavillejusqu’à son retour en France en 1951. Chargé de recherche au CNRS, il soutient en 1954 sa thèse de doctorat principale : Changements sociaux au Gabon et au Congo, et sa thèse complémentaire : Sociologie des Brazzavilles noires - une des premières études de sociologie urbaine conduites en Afrique noire. Il crée plus tard le Centre d’études africaines, auquel sera associé le Laboratoire degéographie et de sociologie africaines du CNRS (1967).[i] Le contexte :

- C’est une période de remise en question du système colonial, Dans les colonies, il y a de fortes résistances anticoloniales qui appellent aux futures indépendances :
o Guerre d’Indochine, de forts mouvements d’indépendance au Maghreb
- il a 25 ans en 1945 et donc connaît la deuxième guerre mondiale, il va êtrerésistant
- 1946, (car se crée une attirance pour l’ailleurs lié à un traumatisme de la guerre), il part en Afrique, il sera à la fois militant pour les indépendances et chercheur.
Il va étudier les formes de sociétés entre tradition et modernité, leurs contacts, et les formes de rapports qu’elles engendrent, tels que les conflits, notamment dans la politique, l’économie, la parenté. Enfin, ilélabore les concepts de dépendance, de pays en développement et invente l’expression Tiers État.
Contexte scientifique :
- C’est une période en France où la science est très loin de l’étude des changements et de l’actualité. Elle est plus dans une recherche de l’ancestralité, à moitié mythique, et à mi-littéraire, mi-philosophique, dans l’étude des langues, des religions : Griaule, Lévi-Strauss- D’ailleurs c’est aussi un moment important du structuralisme, mouvement contre lequel il travaille, mais même s’il n’y fait pas référence il emploie quand même le terme de structures pour parler de l’organisation sociale.
- En effet, c’est en critique au structuralisme mais aussi au fonctionnalisme britannique qu’il fonde ses recherches, il veut redonner une place à l’histoire,contrairement au structuralisme et au fonctionnalisme
- Il est aussi influencé par le marxisme, et emploie l’étude marxiste pour comprendre les sociétés
- Il fait un pont entre l’anthropologie britannique et la sociologie française, car il étudie les objets britanniques du changement qui sont considérés comme relevant de la sociologie en France. Il utilise Gluckman et d’autres
- Donc c’estface à ces différentes influences, qu’il va opérer une étude critique des sociétés à la britannique dans un cadre français, donnant donc la sociologie ou anthropologie dynamique et critique
L’ouvrage
L’ouvrage été publié plusieurs fois, la première édition = 1955. La deuxième édition = 1963, il renforce les concepts de dynamique, afin de fonder l’anthropologie/sociologie dynamique et critique.Elle est liée à un changement du terrain étudié : car les pays ont depuis 1955 accédé à l’indépendance Celle que j’ai est la troisième, elle date de 1982. Dans cette édition, il élabore son projet de théorie de l’anthropologie politique, et il a déjà publié Anthropologie Politique en 1967 La cinquième et dernière édition est de 1992.
Trois parties :
- La première : La « situation » colonialeet sa négation, écrite en 1951, c’était d’abord un article publié dans les Cahiers internationaux de Sociologie française en 1963, considéré comme fondateur dans son entreprise scientifique, et sera rattaché en tant que première partie à l’ouvrage
- 2ème partie : Elle est à propos des Fang du Gabon. Il fait une présentation du terrain, des faits sociaux et de l’histoire de l’ethnie...
tracking img