Sociologie de groupes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1993 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
sociologie de groupes
Sociologie des Groupes

Notions de base

Société individualiste

- Difficile de définir la notion de ‘’groupes’’
- 3 pers mini _ relation llindividuelle _ gp dominé p/ 1 pers
- ^ 1 sur-représentation du groupe au niveau collectif
- Groupe est vu cô inexistant, éphémère
- Société perçue cô individualiste
- 1 gp est vu cô 1 pers.

- Al’époque, on n’avait pas l’impression de vivre en groupe.
- On reconnaît que L en gp est + productif que L personnel.
- Pb : 1 indiv est noyé dans le groupe _ le gp est vécu cô une dépersonnalisation.
- Dans une société, chaque indiv se situe à 1 croisement entre +ss gp.
- De l’ext. Un gp semble uniforme pourtant en son sein chacun se diversifie.
- On a peur de sedissoudre dans le gp & de perdre notre identité.

Société collective

- Nous > Je _ on vit constamment en gp, on vit dans, pour & par le groupe.
- Groupe restreint = pour l’Etat, il se sert des gp pour exister en tirer des ressources. Etat domine & contrôle gp pour qu’il n’aille pas à son encontre.
- 1 gp qui s’isole = conspiration => gp = danger potentiel.

Groupe de travail

-Taylor = ^des gens intelligents + majorité des gens sont idiots. => il a créé des postes de L où le l est complémentaire et découpé en tâches => taylorisme.
- A introduit cadences (objfs), répartition de moyens => OST

Définition Groupe

- 3 pers. Mini => 3 llactions + 6 relations llindiv.
- Anzieux & Martin = 4 pers. Mini _ selon eux il faut + d’llactions que de pers dans legp pour que les phéno de gp se manifestent pleinement. Ont introduit les notions de : coalition, rejet, minorité, majorité.
- Relations > nb de pers dans le gp
- ^ plus de relation, d’événement, de dynamique groupale à partir d’1 30aine de pers.

Relation llindividuelle = relation à sens unique
Interaction = relation va à double sens

Fonctions du groupe (Anzieux & Martin)1/ Mise en commun d’un objf : ê ens, faire qqch ens _ il s’agit d’avoir 1 î commun.

2/ Définition de frontières : 1 gp se construit % aux autres et chacun a sa spécificité => sentiment d’appartenance.

3/ Etablissement de relation llpers. : chaque membres construit 1 représentation des autres membres qui dépendra de ses relations (proches, fréquentes…).

4/ Constitution d’1organisation : déf. Des rôles, hiérarchie si besoin est _ org° évolue selon les désirs & les contextes du gp.

Définition des ( groupes

La foule

- gd nb de pers = 100-1000 dans un même endroit sans que pers n’est eu l’intention de se réunir.
- Chacun répond à une motivation individuelle => pas de motivation collective.
- Pas d’organisation.
- Présence de +ss gp. Conséquences de la situation de foule :

- Passivité des gens réunis face à tout ce qui ne répond pas à leur motivation indiv.
- Absence / faible niveau de contacts soc et de relation llhum.
- Contagion des émotions/ agitations nées en 1 pt.
- Les formes d’actions collectives = paroxystiques = force de réaction.
- existence éphémère.

Institution = qq chose imposé en nous faisantcroire que nous l’avons désiré/pensé _ ensemble d’idées & de choix par des gens de pouvoir.
Elle naît de l’idéologie et donne 1 rpstat° de la société. Auj = libérale et capitaliste. Elle ne nous laisse aucune autonomie.

Organisation = expression des choix fait par l’institution _ manière de les mettre en place.

La bande

- 10 pers
- réunion volontaire : plaisir d’être ensemblerecherche du semblable
- durée de vie + longue que foule
- identification des membres ll eux
- notion de sécurité & affection (compréhension + soutien affectif) = importants, motifs des bandes
- même mode de penser
être ensemble => activité collective (=prétexte pr être ens)Ap 1 crt tps, moment de sommeil pour :
( Se reconstituer épisodiquement...
tracking img