Sociologie de la famille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1788 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Crise et/ou mutation de l’institution familiale
La famille est considérée comme le « domaine de la vie le plus important » pour les européens d’après une enquête de l’INSEE en 2003, réalisé sur l’ensemble des pays de l’UE. En effet, la famille a une place essentielle dans la socialisation primaire et continue à intervenir tout au long de la vie, elle constitue le point d’ancrage et de repères leplus important dans l’édification d’un individu.
Or depuis 1945, cette dernière a beaucoup changé, de nouvelle formes de ménages sont apparues, la famille traditionnelle n’est plus le modèle suivie par les familles de nos jours. Il y une quasi-disparition des familles nombreuses, une augmentation des divorces, des couples vivant en concubinage, des naissances hors mariage et des famillesmonoparentales.
Face à ce constat, la famille semble en crise. Mais qu’en est-il exactement ? Dans quelles mesures peut-on parler de crise de l’institution familiale ?
Les transformations de la famille indiquant une crise sont donc à approfondir (I), mais nous verrons ensuite qu’à la place de crise nous devrions plutôt parler de profondes mutations (II).
La dissolution du modèle traditionnelfamiliale qui se compose d’un couple marié et de leurs enfants, est perceptible tant à travers ces formes (A) que se fonctions (B), ce qui nous laisse à penser que l’institution familiale serait en crise.
On peut tout d’abord observer une crise de la nuptialité, le nombre de mariages en France est passé de plus de 400 000 au début des années 70 à 273 669 en 2007. Les couples ne voient plus dans lemariage une obligation, ils se marient tardivement ou alors préfèrent une union libre ou encore le PACS. En France le nombre de couple en union libre est passé de 300 000 en 1962 à presque 2 000 000 au début des années 90. Qu’en au PACS depuis qu’il a été promulgué en 1999 il à connu un certain succès : 525 605 pacs ont ainsi été prononcé que ce soit des couples homosexuels ou hétérosexuels.
Al’heure actuel, le mariage précoce qui se prolonge toute la vie recul donc fortement. On le remarque part l’augmentation du nombre de divorces depuis les années 60. Après une accélération notoire à partir de 1975, qu’en le consentement mutuel à été légalisé, le nombre de divorces tend a se stabilisé depuis 1980, surtout à cause de la baisse de nuptialité. En 45 ans le nombre de divorces a tout de mêmeété multiplié par 5 : en effet en 1960, 30 182 divorces étaient prononcés alors qu’en 2005 c’est 152 020 divorces qui sont prononcés. Ce phénomène nous montre donc que le mariage n’est plus autant sacralisé que dans le modèle familiale traditionnel.
Mais cette augmentation du nombre de divorces, entraînent également une augmentation du nombre de familles monoparentales. En 2005, selon l’INSEE 2,84millions d’enfants de moins de 25 ans vivent dans une famille monoparentale. Après le divorce, dans 85 % des cas, les enfants restent le plus souvent rattachés au foyer de la mère, les pères hébergent occasionnellement mais plus régulièrement que par le passé.
De plus, un autre phénomène qui découle de ces séparations est également en augmentation, c’est le nombre de famille recomposée. En2006, 1,2 millions d’enfants de moins de 18 ans vivent dans une famille recomposée. Une des particularités de ses familles, est qu’elles sont souvent nombreuses. En effet, si les 2 conjoints ont eu des enfants de leurs relations antérieurs, mais aussi s’ils en ont de nouveaux ensembles, la famille peut s’agrandir assez vite. Or paradoxalement, on observe dans les familles traditionnelles, une baissede la fécondité. En effet, depuis les années 70 dans tout les pays industrialisés, le taux de fécondité a fortement baissé, il est en dessous de 2 pour la majorité de ces pays.
Ainsi, face à tous ces éléments on peut se demander si la famille ne déroge pas à ses fonctions également. En effet, la famille à un rôle premier qui est la reproduction, or on observe une baisse de la natalité dans la...
tracking img