Sociologie de la famille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3917 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Table de matière
Introduction………………………………………………………………………..3
Les différentes formes de violence familiale……………………………………...4-7
Les programmes gouvernementaux………………………………………………8-13
Conclusion………………………………………………………………………….14
Bibliographie………………………………………………………………………. 15
Annexe……………………………………………………………………………….16-18

Introduction
Dans cette dissertation, nous allons discuter si les politiques desgouvernements ca-nadiens et ontarien en matière de violence familiale assurent la protection des femmes et des enfants qui en sont les principales victimes. Nous allons définir ce qu’est la violence familiale et indiquer et discuter les politiques des gouvernements en matière de violence familiale et la protection qu’offre ces politiques.
La bureaucratie est immense et dans nos réflexions nousnous demandons d’où elle vient. Parfois nous pensons que les pays qui ont colonisé ce nouveau monde on apporté cette complexité pour avoir du contrôle sur leurs colonies. Mais la violence de la famille est là depuis le début des temps puis nous cherchons à l’éliminer mais ce phénomène prend de la main d’œuvre, de l’argent et de l’humaniste.
Définir la violence est facile, mais la guérir est unprocessus qui dure une vie. La violence faite chez l’enfant est la pire chose qui peu leur arrivait. Nous croyons que le pire abus qu’un enfant peu vivre est celle de l’abus rituel qui est très complexe et difficile à comprendre. Chez la femme, elle est toujours là et caché et en travaillant comme nous le verrons plus loin nous allons y arriver à diminuer ces abus.
Vous retrouverez les loisen annexe parce que nous trouvons que la langue des lois écrite sont difficile a comprendre. Nous retrouvons des tournures de phrase qui sont très flexibles et peuvent induire en erreur. Les lois nous allons laisser ça pour nos amis en droit.

Les différentes formes de violence familiale
Nous avons considéré longtemps la violence familiale comme étant quelque chose de privé et personnel. Ily a eu tellement de victimes que la violence familiale est devenue un phénomène social. La violence familiale a plusieurs formes et elle est souvent difficile à cer-ner et évaluer. Dans ce travail, nous allons définir ce qu’est la violence familiale et le cheminement que doit faire une personne qui se retrouve dans une situation de crise. Les formes de violence qui arrivent dans les famillessont : la violence psychologique (verbale), physique, la violence sexuelle, la violence économique, la violence envers les enfants et le comportement de contrôle. (1)
La violence psychologique (verbale) est la forme d’abus la plus difficile à compren-dre parce que tous les gens ont différentes façons d’interpréter un dialogue. Le taux de tolérance dépend de la personne. Cette forme de violence estcomme un cancer, elle se dé-veloppe graduellement et devient intolérable à un moment donné. Si un des deux conjoint est manipulateur et manque de respect pour son ou sa partenaire graduellement cette forme de violence prend place et grandit tout simplement. Ça peut prendre des années avant que cette forme de violence soit détectée parce qu’elle est sournoise et devient inconsciente.Ha-bituellement c’est un membre de la famille soit une sœur ou un frère ou même un ou une ami qui s’en rendent compte qu’il y a de la violence et qui en discute avec la victime . La victime ne s’en rend pas compte tout simplement parce que la vie est très vite et il y a telle-ment d’activités qui se déroulent en même temps telles les enfants l’entretien de la maison et aujourd’hui les deux personnestravaillent alors c’est très facile de s’en apercevoir. Cette violence marque énormément et souvent la personne qui est victime et ainsi elle perd tous ses moyens de fonctionner. Elle perd son estime de soi, ses moyens de prendre des décisions, elle devient insécurité et développe des peurs. Par exemple, elle ne veut pas aller prendre un café après le travail parce qu’elle ne sait pas la réaction de...
tracking img