Sociologie de l'éducation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 51 (12647 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOCIOLOGIE DE L’EDUCATION

Plan du cours :

Introduction

- Revue de presse n°1 : la mixité à l’école, la violence scolaire

1ère Partie : Emile Durkheim, sociologue de l'éducation: " leçon inaugurale "…

2ème Partie : Les sciences sociales et l’institution scolaire : histoire, géographie, philosophie, économie, ethnologie, psychologie, droit…

3ème Partie : Les théorieset auteurs de la sociologie de l'école: K. Marx, E. Durkheim, M. Weber, P. Lapie, E. Goblot, P.Naville, T. Parsons, Panel INED, Rapport Coleman, V.Isambert-Jamati, P. Bourdieu et J.-C. Passeron, C. Baudelot et R. Establet, R. Boudon, I. Illich, J.-M. Berthelot, R. Ballion, G. Snyders, P. Woods, A. Coulon, F. Dubet, B. Charlot…

- Revue de presse n°2 :

INTRODUCTION :

- Historique etcontexte social des réformes sociales

-1981 : La gauche sous Mitterrand s’engage dans les réformes scolaires mais les cohabitations ne leurs permettent pas de toutes les faire.
-1989 : Jospin est ministre de l’éducation pendant 5ans et fait passer la loi de l’orientation de l’école et des nouvelles règles du fonctionnement scolaire c’est-à-dire mettre l’élève au centre du systèmeéducatif.
-1995 : Première élection de Chirac et parle de remettre l’éducation dans le droit chemin.
-1997 : Cette année Chirac dissout l’Assemblée et nouvelle cohabitation.
-2002 : Réélection de Chirac mais avec le quinquennat il est élu pour 5 ans.
-2003 : Réforme de Raffarin sur les retraites qui mènent les enseignants dans la rue (Ferry, ministre de l’éducation, ne peux pasréformer le contexte est défavorable. Consultation nationale sur ce que devrait être l’école s’organise alors un grand débat national.
-2004 : Mr. Claude Telan, sociologue, se pose la question de savoir ce qu’il faut faire pour réformer positivement. Fillon propose une réforme sur le control continu au baccalauréat (qui sera enlevée puis la réforme est passée en fin d’année 2005).-2006 : Derobien fait passer quelques mesures comme la lutte contre l’échec scolaire, la promotion de l’égalité des chances et la lutte contre la violence scolaire. Création d’un socle commun de connaissance, le programme du collège a été revue. Il y a une généralisation du soutient scolaire pour les élèves en difficultés des CE1 et des 6ème (évaluation). Mise en place de l’apprentissage junior(avant 16 ans on peut rentrée en apprentissage à 15 ans préapprentissage) cela fait partie de la réforme sur l’égalité des chances. Réforme de l’éducation prioritaire (les ZEP). Concentration en ambition et réussite dans 250 établissements (1000 profs en plus, infirmière à plein temps, etc.)
Au niveau régional les effectifs scolaires augmentent (2700 élèves en plus qu’en 2005, 470000 collégiens,écoliers et lycéens. La hausse des 2700 élèves est essentiellement dans le primaire).

Revue de presse n°1 :

- Le Point « violence scolaire » 1ère semaine de septembre.

[pic] [pic]
Les communiqués de l’Education Nationale sont des données internes. Le Point a intenté un procès pour que les chiffres soient publiés établissement par établissement. Les conséquences de cettepublication sont que les chiffres globaux sont connus mais pas établissement par établissement. Le ministère de l’Education Nationale les a publiés du plus fréquent (donc moins grave) au moins fréquent (donc plus grave). Le Point, lui, a fait l’inverse, effet pervers, ils ne vont pas tenir compte des remarques des spécialistes car comment la population va interpréter ces chiffres. Conséquences onva fabriquer des ghettos ce qui veut dire que les personnes de milieu défavoriser vont out faire pour aller en privée ou déclarer de fausses adresses pour dépendre d’une carte scolaire. Malheureusement les chefs d’établissements vont du coup réfléchir à deux fois avant de signaler les faits de violence sur sigma.

- Le Monde « Question de la carte scolaire » le 4 septembre.

[pic]

- 1er...