Sociologie de l immigration

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3188 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’IDENTITE SOCIALE ET LES RELATIONS INTERGROUPES

PLAN

I) Définition de l’identité
- Conception de G.H. Mead

II) Dimensions sociales attachées à l’identité

- Le statut
- Les rôles sociaux
- Les groupes d’appartenance et de référence

III) Stratégie identitaire

I) Définition de l’identité :

Identité = Notion qui définit l’individu. Elle permetde savoir aussi dans quelles mesures les appartenances à des groupes sociaux définissent cet individu.
= Notion qui permet de préciser quelle part proprement individuelle et personnelle rentre dans la définition de l’individu.

L’identité renvoie à une définition de l’individu à travers laquelle il est défini avec des dimensions sociales et personnelles.
En 1963, d’aprèsG.H. Mead, le « soi » d’un individu serait constitué de deux instances :
- Le Moi
- Le JE
Le MOI renvoie à tous les aspects sociaux qui entrent dans la définition de l’individu et correspond à l’intériorisation des groupes sociaux.
Le JE correspond à toutes les composantes individuelles, personnelles.

Le SOI se constituerait à partir des jugements qu’autrui offre de lui àl’intérieur, dans un contexte social. Cependant, les SOI ne sont ni identiques, ni interchangeables.
SOI : Interaction continuelle entre le MOI et le JE
Suivant les individus, le MOI ou le JE prédominerait.

Les groupes auxquels l’individu appartient vont servir de cadre de référence.
Il y a deux processus :
- la projection (mise de soi en autrui)
-l’introjection (mise d’autrui en soi)
Ilscontribuent à l’élaboration de l’identité sociale de l’individu.
L’individu va élaborer son identité en s’identifiant à différents modèles sociaux et va devenir conforme au modèle de la société et des groupes auxquels il appartient.
Il existe des mécanismes de défense : ils permettent de réagir par rapport aux contraintes sociales auxquelles l’individu va être confronté.
Dans « identité », il y a lefait d’être identique à d’autres individus.

La personnalité de base contribue à l’élaboration de l’identité de l’individu. Elle joue un rôle dans la socialisation.
Personnalité de base commune : Les individus vivent des expériences communes au sein d’une même culture. Il y a transmission de normes, de valeurs et d’idéologies. Cette transmission se fait par l’éducation (famille, contexte,école...), par les interactions que les individus ont entre eux.
Cette identité émerge et se constitue au fur et à mesure de la vie, et elle résulte des relations avec les autres individus.
La société va marquer l’identité à travers :
- Le statut
- Les rôles sociaux
- Les groupes d’appartenance
- Les groupes de référence auxquels nous aspirons

II) Dimensions socialesattachées à l’identité :

_ LE STATUT :
Il correspond à la place, à la position qu’occupe un individu dans une structure sociale.
Aux statuts sont associés un ensemble d’attributs liés à cette position de l’individu dans le système social ou dans le groupe auquel il appartient.
Des comportements vont être liés aux statuts.
Cette association de comportements permet de réguler les relationssociales et de réguler le comportement des autres individus.
Deux types de statuts :
- Le statut imposé : âge, sexe, race, milieu dans lequel on naît....
- Le statut acquis : métier, pouvoir ou non pouvoir....

Il y a une échelle de valeurs associée à tel ou tel statut : prestigieux et non prestigieux
Les 4 critères les plus utilisés pour établir des statuts sont :
- La profession- Les sources de revenu
- Le type d’habitation
- Le niveau d’étude

A partir de ces critères, on crée des classes
1) Upper upper class
2) Upper class
3) Upper middle class
4) Middle class
5) Upper lower class
6) Lower class
7) Lower lower class

Un même individu possède plusieurs statuts à la fois, comme par exemple, le statut d’homme, de père de famille, de fils...
tracking img