Sociologie des relations professionnelles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2735 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture

Lallement, Michel
Sociologie des relations professionnelles
Paris, Éditions La Découverte
Mars 2008

Explication du choix personnel

J'ai choisit ce livre en me fiant à la 4ème de couverture, un résumé sans suspense ave des termes concrets. Des mots tels que "codifications du mode de travail" ont directement capté mon attention. Etant donné que je suis dans une éole decommerce, il me parait pertinent de prendre connaissance de manière précise de chacune des révolutions au cours de l'histoire ainsi que de leurs impacts sur la société. De plus de ce livre est qu'il ne restreint pas son étude à la France mais rend compte de l'évolution relations dans le domaine du travail à dans le monde entier dans sa globalité. Etant donné que je désire travailler à l'étranger, cet aspect m'a beaucoup séduit.
Thèse de l'ouvrage

Avec pour enjeu majeur la codification des conditions de travail et d'emploi, les relations professionnelles prennent principalement la forme de conflits et de négociations. Cet ouvrage met en lumière les logiques qui organisent de tels processus et il examine les différentes interprétations théoriques proposées à ce sujet par les sciencessociales. Ce livre présente les identités et les stratégies des acteurs des relations professionnelles des syndicats de salariés, des organisations patronales ou encore de l' État. Une investigation large met en exergue l'existence de quelques configurations typiques, qui s'opposent par les formes de représentation des intérêts, le niveau de négociation ou encore par le mode de confrontationsociale dominant. L'ouvrage analyse enfin les interactions entre relations professionnelles et régulation des marchés du travail en s'inspirant des évolutions récentes telles que la mondialisation , la décentralisation des négociations ou encore la recomposition du syndicalisme. Son étude est basée sur des faits qui se sont passés dans de nombreux pays anglo-saxons. De plus, sa thèse s'appuie sur lesétudes d'auteurs renommés tels que John Commons économiste, théoricien des règles et des institutions du travail ou encore Selig Perlman, théoricien de l'emploi et bien d'autres encore.
Structure de l'ouvrage

La première partie est consacrée à la construction historique des relations professionnelles. Pour commencer , l'auteur nous parle de la genèse du syndicalisme ouvrier dans les premierspays industrialisés.
Une première sous partie se consacre au syndicalisme et à la révolution industrielle. D'abord l'auteur nous expose son avènement historique en Europe et son expansion. Une mise en relief avec les Etats-Unis est ensuite faite par l'auteur, ce qui nous permet d'apprécier le changement qui s'est opéré à travers le monde.
La seconde sous-partie se consacre au syndicalismesociétaire ( ou communautaire ). Dans cette sous-partie, l'auteur cite Patrick de Laubier , spécialiste du syndicalisme. Selon ce dernier , un syndicalisme sociétaire évoluerait en un syndicalisme communautaire avec le temps. Selon l'auteur, ce schéma est suggestif. Il effectue en effet une critique d'une part de la thèse proposée par ce théoricien et soutient son argumentation d'autre part. Par lasuite, il fait de même avec le modèle de Seymour Lipset .Ces comparaisons nous permettent d'obtenir une convergence de points de vue qui rend la thèse de l'auteur encore plus riche. Une fois que l'auteur a épuisé tout ce que l'on pouvait dire sur le syndicalisme en Europe et dans les pays anglo-saxons , il décide de considérer ce phénomène de manière internationale. Nous notons la naissance defédérations qui renforcent et solidarisent le monde entier. Afin de poursuivre son exposé de manière chronologique, conformément à S. Lipset, l'auteur fait un zoom sur le syndicalisme soviétique. Il parle ensuite de la diffusion du modèle à travers le monde entier, notamment en Afrique du Nord. On constate que ce

modèle séduit les pays non ou très peu industrialisés. L'aspect d'entre-aide et de...
tracking img