Sociologie du monde contemporain.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1544 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SOCIOLOGIE DU MONDE CONTEMPORAIN

C’est une source indispensable d’intelligibilité qui sert à comprendre et organiser la réflexion pour participer à l’action sur les phénomènes contemporains.
Les sociologues sont là pour comprendre et expliquer afin de donner des éléments de réflexion.
Evolution de la société française, ses comportements et ses valeurs.

Qui sont les acteurs des changementsde la société française ?
Les différentes classes sociales.
Le rôle de la femme.
Les différentes classes d’âge.

Les changements des grandes institutions (armée, école, Etat, Eglise)

Le développement de quelques éléments du mode de vie : la société de consommation, la famille, les mobilités, les rites, la pauvreté, l’exclusion et la civilisation des loisirs (la réduction du travail, letourisme, les sociabilités)

PREMIER THEME : LES ACTEURS DU CHANGEMENT

Les 30 glorieuses représentent la période 1945-1975 et un sursaut industriel de la France après la seconde guerre mondial.
En 1945, il y avait 33% d’ouvrier en France et en 1970 42%. La classe moyenne de l’après guerre soit les anciens ouvriers et les paysans formaient une petite bourgeoisie. Ils permettaient à leursenfants la promotion sociale. C’est la classe moyenne qui constituera les cadres de la période précédant les 30 glorieuses. Les paysans ont été les premiers à souhaiter la modernisation de la France. Cette modernisation était souhaité de tous et aidé par l’Etat. La modernisation du système des valeurs a permis à la revalorisation culturelle de 1970. L’élan démographique, la croissance économique et lamodernisation des institutions politiques ont provoqués une certaine instabilité dans les mœurs, les familles et le respect des hiérarchies.
Ce déséquilibre s’établie à partir des années 80 et s’appelle le post moderniste.
L’histoire du vingtième siècle a été scandée par le modernisme et le post modernisme.
La société a donné à chaque individu un espace de liberté beaucoup plus grand. Lesgrandes instituions ont donné plus de pouvoir au institutions locales et l’enrichissement général ainsi que l’abaissement du temps de travail ont permis l’avènement d’une société de loisir.
Un nouveau tissu social est né ou les comportements ne sont plus imposés ou chacun invente sa façon de vivre. Les catégories sociales sont moins étanches et les mouvements sociaux actuelles entraînes des reformesinstitutionnelles.

Les jeunes agriculteurs qui ont initiés le changement de la société :

Trois éléments caractérise ce changements : tout d’abord ils étaient en expansion économique grâce à l’aide de l’Etat, ils partageaient une idéologie forte soutenue par l’église et ils avaient compris la nécessité de se lancer dans des grands projets d’expansion.
C’est trois caractéristiques sont descaractéristique que l’on va retrouver dans d’autres groupes sociaux à partir de 1970. les agriculteurs ont été les premiers à se révolutionner en expérimentant les innovations sociales soit le recours aux association de la loi de 1901, la création de réseaux sociaux afin de coopérer pour une œuvre collective et l’usage de manifestations pacifiques et spectaculaire pour se faire entendre. Lesmanifestations ont été les ressorts majeurs des changements via les jeunes agriculteurs.

La perte de visibilité de la classe ouvrière :

Plusieurs caractéristiques incitent à parler de la quasi disparition de la classe ouvrière :
La différence de comportement entre les ouvriers d’aujourd’hui et leurs pères des années 1950, le rythme et l’attention remplacent les efforts physiques. Les ouvriersactuels sont plus proches des prestataires de service que des ateliers de productions. Le genre de vie des ouvriers à également changer, ils sont rarement propriétaire, ils partent en vacance de qualités inférieurs aux autres (caravanes, camping). Les ouvriers entretiennent une forte sociabilité avec leurs voisins. Les mariages mixent souvent les inégalités sociales. Il y avait 2,6 millions d’ouvriers...
tracking img