Sociologie entre genre et sexe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1014 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Remi Vandeville 1er ES 1

Synthèse de sociologie

Introduction: Dans toutes les sociétés tout comme les PCS ou l'origine sociale le sexe et part correspondance le genre produisent des différences entre les individus, dans chaque communauté les inégalités ne sont pasidentiques mais souvent dut à une construction sociale.Nous étudierons dans un premier temps les différences causées selon le sexe et dans une seconde mesure l'origine de ces inégalités:la construction sociale.

Dans nos société le sexe produit des différences sociales entre hommes et femmes au niveau professionnel,en effet les femmes sont plus touchées par le chomage,les salaires sont différents selonle sexe et elles n'ont pas accès au postes à responsabilités (plafond de verre) dut aux préjugés concernant leur maternité, au matchisme ainsi qu'a leur arrivée tardive sur le marché du travail.De plus les femmes font moins d'études car encore une fois elles pensent aux enfants, à la vie de famille la socialisation différenciée est le facteur principal de ce phénomène.
Au niveau de la viequotidienne les inégalités sont aussi très présentes,les femmes n'ont eu le droit de vote qu'en 1944, l'enfant reste majoritairement sous la responsabilité du père.
Dans une autre mesure les taches ménagères sont réalisées par les femmes malgrè une légère augmentation des hommes(entre 1986 et 1999 les hommes ont consacré une minute de plus par jour aux taches ménagères).Les relations entre les individussont de même influencées par le sexe,un homme et plus souvent pris au sérieux qu'une femme que l'on essaye parfois de tromper notament dans les garages,....(milieux masculin).

Des inégalités qui tendent cependant à se réduir,en effet les nouvelles générations, plus jeunes essayent de réduir ces différences.Les personnes diplomées,les jeunes couples souhaitent une égalité parfaite destaches.Malgrè une petite augmentation des hommes les femmes restent majoritaires pour les taches ménagères et les hommes plutot dans le jardinage,le bricolage.La sexualisation des taches est très présente dans nos société,des l'enfances les individus sont conditionnés pour réaliser des travaux particuliés.
La démocratisation scolaire permet aux femmes de faire plus de professions auparavant destinéesplutot aux hommes (médecine,domaine des sports,..).Cette ouverture de certains domaines est tout de même marquée par les préjugés , les filles doivent se diriger vers les Lettres et les garçons vers le sport etc(il y a 31.6%de femmes en STAPS contre 82.3%en pluri-lettres et langues).Deuxiément les femmes pensent à la maternité et arrétent plus tot les études.On voit que cette démocratisation a deslimites.

Le genre et le sexe produisent en partie les différences, le sexe et un phénoméne naturel sur lequel on ne peut agir en effet notre sexe et iné.Le genre qu'en à lui est une construction sociale,tout au long de notre vie on suit une sorte d'apprentissage de notre genre(masculin ou féminin)qui passe par la famille (socialisation primaire) et les goupes de paires (socialisation secondaire).Notre genre est determiné par notre sexe (fille=féminin et garçon=masculin) et va produire des inégalités entre individus dans la vie privée et professionnelle.Nos société sont fortement marquées par les préjugés et la socialisation différenciée.
Selon l'époque et la socièté le statut de chaque individu n'est pas le même et le genre ne découle pas des mêmes principes.Par exemple chez les Nuers duSoudan les femmes ne pouvant avoir d'enfants ne sont pas concidérées comme féminines,elles ont le statut d'homme à l'inverse dans les sociétés occidentales l'individu ayant le sexe féminin et concidéré comme une femme et inversement pour le sexe masculin .Ou encore en Nouvelle-Guinée les femmes baruya doivent se soumettre à des rites,des coutumes (on leur donne des coups pour inscrire leur...
tracking img