Sociologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3351 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SOCIOLOGIE

Etude de la société, des classes sociales, des rapports humains; Science qui ne peut pas exister dans un milieu fermé, ne peut s'épanouir que dans une société qui accepte les conflits, les antagonismes. C'est une science qui ne peut s'épanouir qu'en démocratie. La sociologie naît de la révolution française; elle prend pour objet les transformations sociales, les crises, lesmouvements, les antagonismes de classe dans une société donnée. Avant la révolution française, il n'y avait pas de sociologie ni de sociologue. La sociologie est l'étude scientifique des sociétés humaines et des faits sociaux. Autrement dit,la sociologie est l'étude des relations sociales et des comportements de l'Homme en société. Elle peut étudier l'Homme, l'individu dans ses interactions avec lasociété, elle peut aussi étudier des gps sociaux en interaction avec d'autres groupes. On distingue deux dimmensions dans la sociologoe; la macro sociologie et la micro sociologie. La macro sociologie intervient à un niveau global, et touche des sociétés entières ou des gps entiers, alors que la micro sociologie va s'intéresser à l'action individuelle à des décisions ponctuelles ou encore à destrajectoires précises. Quand on parle d'objet en sociologie, il s'agit de ces objets d'études. Les objets de la sociologie peuvent être des institutions, des pratiques religieuses, les étudiants en milieu universitaires, l'emmigration, la mode... Il faut savoir que dans le domaine de la sociologie, il y'a aussi des spécialisations: des champs d'études. Il existe une infinité d'objets, mais tous peuvent êtreclassés dans ce qu'on appelle des champs d'études. S'il y'a une sociologie qu'on peut considérer comme déclassée, dans laquelle les sociologues n'interviennent pas beaucoup, c'est la sociologie du droit. La socio est née avec la démocratie française,les philosophes ont pu échanger, confronter, libérer keurs idées. Théorie marxiste s'est affrontée avec la théorie libérale portée par Alexis deToqueville. Il est contre la révolution, et considère que contrairement à la révolution des Eu, la révolution française a été un réel déchirement historique. Il considère que les pp d'égalité, liberté fraternité consacrés par la révolution française ont été baffoués et n'ont eu que peu d'applications concrêtes, et il explique cela, par la mise sous tutelle des assemblées du parlement par l'exécutifpuisque l'exécutif est tout puissant, contrôle du parlement, puisqu'il conduit le pouvoir législatif à un rôle de subordonner à l'exécutif, d'où le retour à une hiérarchie des pouvoirs et donc à une confiscation de la démocratie. Il faut savoir qu'uau lendemain de la révolution française la France subit une résistance de l'ancien régime. Dans cette France aristocratique et bourgeoise l'équilibreest très précaire. Pour les marxistes n'existent pas, et donc on a pas besoin de la sociologie.L'Homme ne peut s'épanouir que sous la dictature du prolétariat en évinçant la bourgeoisie du pouvoir. C'est pourquoi la sociologie va être exclue dans les régimes marxistes. Comprendre l'évolution d'un gp social, les comportements individuels, nous avons besoin de la sociologie. C'est pourquoi lasociologie est née après la révolution française. La sociologie est donc une source de réflexion sur les classes sociales et la démocratie. Ces classes sociales ont été remmodelées au cours des différentes révolutions.Et ces révolutions succéssives ont non seulement remmodelées les classes sociales mais ont conduit à ce que à ce sujet Marx et Toqueville s'accordent sur un point: les rapports de classesont de plus en plus antagonistes et peuvent à tout moment conduire à la Révolution. Ce qui distingue Marx et Toqueville, c'est que Marx souhaite la révolution alors que Toqueville est un Homme de pouvoir. C'est un libéral qui est loin des classes sociales, qui les craint, et qui même considère ce qu'il appelle "les basses classes" comme dangereuses. Marx est un philosophe, il est un témoin...
tracking img