Sociologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 48 (11965 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITE HASSAN II - MOHAMMEDIA
Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales - Mohammedia

Semestre 5

Réalisé par :
ABDALLAH ASSOWEH Saada DIALLO Elh. Mohamed Ramadan

Professeur :
Mr MOUHTADI

Page 1 sur 25

INTRODUCTION
I) L’ancrage historique et sémantique de la notion de société civile A) Les conceptions classiques 1) La philosophie politique de l’état de naturea) Hobbes et Pufendorf : équation entre société civile et Etat b) Locke et Rousseau : début de la connotation économique de la société civile 2) L’économie politique de la société marchande a) Mandeville : légitimation du caractère économique de la société civile b) Adam Smith : théorisation de la société civile comme société marchande B) Les conceptions modernes 1) Hegel et les Marxistes a) Hegel: la société civile comme société bourgeoise b) les marxistes : le renversement de la conception hégélienne 2) la société civile aujourd’hui a) la résurgence de la notion de société civile b) les controverses sur les composantes de la société civile

II) La société civile dans la réalité politique actuelle A) Société civile et vie politique 1) Le rôle de la société civile a) Société civilenationale b) Société civile internationale 2) Les obstacles de la société civile a) Les problèmes d’autonomie et de cohérence b) Les freins juridiques B) Société civile et Etat 1) L’Etat face à la société civile a) La crise de l’Etat b) La montée en puissance de la société civile 2) Les limites de l’opposition entre société civile et Etat a) la relativisation de la crise de l’Etat b) La complexité desrapports entre société civile et Etat

CONCLUSION

Page 2 sur 25

INTRODUCTION
Vivre en société en une nécessité pour l’être humain. Cela est si vrai que depuis l’antiquité, Aristote l’a reconnu par sa célèbre citation : « L’homme est un animal politique ». Mais cette vie en société, pour qu’elle soit un lieu de bonheur pour l’homme, requiert un ensemble de normes qui vont l’organiser,c'est-à-dire, régir l’ensemble des rapports qu’échangent les hommes entre eux et les structures qu’ils instituent. C’est dans cette logique de vivre ensemble que la notion de société civile va émerger pour designer des réalités diverses. Le concept de société civile est si difficile à appréhender que nous donnons raison à Platon qui constatait que « pour accabler son adversaire, il faut lui demanderde définir ». En effet, nous nous trouvons ici en face d’un concept qui est non seulement versatile, mais aussi polysémique. Mais ce qui est plus remarquable, c’est que le concept de société civile a tellement évolué qu’il a fini par devenir son antonyme. Néanmoins, malgré cette difficulté, nous allons tenter de préciser le contenu de cette notion. Pour ce faire, il convient de commencer parsignaler que Les dictionnaires sont avares de renseignements concernant l’apparition du mot société civile dans la langue française. Littré, Robert et Larousse se contentent d’indiquer la naissance du mot société au XIIe siècle et de l’adjectif civil au XIIIe siècle sans évoquer celle de l’expression société civile. Les termes société et civil peuvent désigner pas mal de choses lorsqu’on les abordeséparément. Ainsi, selon le dictionnaire petit LAROUSSE 2009, le mot « société » (du latin, « sociétas = compagnon) peut avoir jusqu’à huit sens. Mais on peut retenir le sens selon lequel c’est « un mode vie propre à l’homme et à certains animaux, caractérisé par une association organisée d’individus en vue de l’intérêt général.» Quand à « civil », le même dictionnaire indique deux définitions, maisnous retiendrons la première car c’est elle qui nous intéresse ici : « (du latin civilis) concerne les citoyens, leur collectivité, leur rapports sociaux ». Quand on les combine, c’est là que le problème sémantique se pose vraiment. En effet, dans le cadre du droit civil, on désigne par société civile, « une société dont ni l’activité, ni la forme ne sont commerciales.» Mais ce n’est pas ce sens...
tracking img