Sociologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1181 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document

Pinchard Cécile
C1
Sociologie

Enquête sur les publics des concerts de musiques amplifiées

La politique culturelle est l'ensemble des actions visant à développer, inspirer et organiser de nouveaux comportements, valeurs, références, visions, créations artistiques, au sein d'une société. Cette politique se doit d'être ouverte à tous, et surtout permettre d'installer un dialogue entre lesacteurs appartenant à des institutions et ses récepteurs : les publics de la culture. Pour comprendre les étapes que suivent toutes les activités culturelles et artistiques, il est important de montrer comment le public constitue un instrument de mesure de qualité de la structure, notamment par l'apport d'une étude sociologique.
Le terme de musiques "amplifiées" est apparu à la fin des annéesquatre-vingts, il a été construit par le sociologue Marc Touché dans le but de reconnaître et regrouper différents genres de musique. Ce terme a été choisi pour désigner un ensemble de musiques qui utilise l'électricité et l'amplification sonore électrique comme élément principal des créations musicales et étant spécifique à la jeunesse, ce terme désigne aussi bien le jazz que le rock, les musiquesélectroniques, le hip hop...tout ce qui ne relève pas du lyrique et du classique. Le Groupe d'étude sur les musiques amplifiées (GEMA) a étudié durant la saison 1995-1996 les publics de 5 salles de concerts dont la programmation accorde une place importante a une musique de" jeunes". Cette étude témoigne de la relation étroite des jeunes avec les musiques. Au delà des clichés largement répandussur les musiques amplifiées formant un tout unique et homogène, orienté vers le rock et de population plutôt juvénile et masculine, cette étude veut démontrer que les espaces contribuent à un brassage des cultures, dans lequel s'étend toutes les catégories sociales et professionnelles. Mais le champs d'application des politiques des musiques amplifiées s'est d'abord adapté au secteur socioculturelcomme les Maisons des Jeunes et de la Culture (MJC)avant d'être"populaire". Ces structures rencontrent des difficultés pour être reconnues par les institutions culturelles traditionnelles. Ces équipements culturels (les salles de concerts ou les clubs) accueillent aussi un public adulte qui n'est pas négligeable, l'age moyen du public étant de 25 à 27 ans. Il est démontré que l'âge du publicvarie en fonction des genres musicaux (celui du jazz plus âgé que celui du rock qui est lui même plus agé que celui du hard rock et du hip hop).Les trois quarts des spectateurs ont de 20 à 30 ans. De plus, on remarque que le public se féminise, en effet, les femmes portent de plus en plus un intérêt pour l'art et la culture. Elles fréquentent de manière conséquente les équipements culturels ( 47% defemmes participent aux concert de rock d'après le GEMA). Un réel changement s'est opéré dans le domaine des musiques actuelles, et on voit que les femmes sont plus nombreuses que l'on croit a écouter les genres musicaux préférés par les hommes (39 % des femmes sont dans les concerts de hip hop, et sont 33 % dans les concerts de jazz) le cas du jazz est significatif car ce genre de musique estgénéralement fréquenté par des hommes, et on voit bien ici qu'un changement s'est opéré, un changement de mentalités. L'âge moyen des femmes est identique à celui des hommes dans les lieux comme le florida, la clef et la MJC, des lieux qui ressemblent plus à des associations qu'à des MJC ces dernières rencontrent des difficultés, en effet, elles doivent faire "du chiffre" pour continuer leurs activitésce qui est moins le cas pour les associations. On peut parler d'un renouvellement des goûts musicaux chez les femmes, qui n'écoutent pas seulement de la variété française et internationale, et finalement représentent le tiers voir un peu plus du public présent aux concerts de musiques amplifiées.Ces équipements culturels sont très fréquentés car ils contribuent au développement de la culture...
tracking img