Socrate vie pensée critique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1088 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
-470 -399

Biographie
 

Né à Athènes en -470, au siècle de Périclès. Pas d’écrits, enseignement oral rapporté par ses disciples. Disciples: Platon, Xénophon, Alcibiade. Difficile à faire la part entre Socrate et Platon. Socrate acquiert l'art de la dialectique auprès des sophistes .

  

Biographie


Mission: éduquer les hommes, conduite humaine, l’existence et le bonheur .La philosophie de Socrate est basée sur la discussion, l'art d'accoucher les esprits (la maïeutique). Bien que confiant dans la nature humaine, il se montre très sévère envers les opinions publiques et toute forme de tyrannie.





Biographie


Condamné à mort en -399: «corrompait la jeunesse», en réalité il remettait tout en question: nature, droit du pouvoir, autorité, religion,dieux, vertu, bien, justice, mal et l’injustice. Peine injuste car il est certain d’avoir été utile mais l’accepte car il obéit aux lois, auxquelles il doit son existence (importance du bien et de la justice).



Biographie
Avant sa mort


Aligne une série de preuves de l’immortalité de l’âme. Pourquoi une série? Une seule devrait suffire?





Non, aucune n’est suffisante car unepreuve objective serait en contradiction avec la nature de l’âme.

Biographie


La vrai preuve réside dans la façon dont Socrate a su mourir, elle vient après toute les autres, après la mort. Il prend le verre contenant la ciguë et le vide d’un trait. Dernière parole: « Nous devons sacrifier un coq à Esculape… » Esculape = Dieu de la médecine







Biographie


Socrateconsidérait la mort comme une guérison, liberté de l’âme. On retrouve, par la suite, chez Platon cette idée de l’âme dans sa liberté. Ayant dépassé la pensée des sophistes, Socrate est considéré comme l'un des pères de la philosophie occidentale et de la philosophie morale.





Vérité philosophique


Enoncé par lequel un être humain responsable, libre, assume une vérité, la fait sienne,la fait « vérité » par la manière dont il s’engage envers elle.

Vérité philosophique


Ainsi pour Socrate, une Vérité dite théorique est toujours en même temps une Vérité pratique, car elle dépend de celui qui la saisit, de l’action qu’elle exerce sur lui, de ce qu’elle fait sur lui. De nos jours, on l’appellerait Vérité existentielle.



Vérité philosophique
• •

« Je sais queje ne sais rien. » Différent des philosophes précédents:
– Avant: recherche explication du monde ou la

compréhension de l’être en soi – Socrate: recherche sur l’homme qui cherche luimême, ma propre conscience s’interroge sur mon propre savoir/pensée

Vérité philosophique


Mon savoir est dans une large mesure un non savoir si mon exigence de vérité est assez forte.



Socratedéveloppe une pédagogie du savoir créateur, un dévoilement du nonsavoir, et suscite chez le disciple l’exigence du vrai dans son authenticité.

La maïeutique ou l’art d’accoucher


Comme sa mère sage femme, il exerçait l’art d’accoucher. Il accouchait les esprits, éveillait chez l’autre le sens du vrai, déjà donné (faculté), mais engourdi, trop vite satisfait.



La maïeutique ou l’artd’accoucher


Cette démarche repose sur une confiance fondamentale en l’homme. Cette confiance plonge ses racines dans la conscience qu’il avait de lui-même et dans son propre courage.



Le bien


« Comment faut-il vivre pour vivre selon le bien? » Premier à relever cette obligation qu’a l’être humain de diriger sa vie, d’orienter ses actes selon des voies qu’il lui faut trouver lui-même.Quand un homme agit, c’est toujours parce qu’il se propose d’atteindre quelque chose qu’il considère comme bon, même un criminel.





Le bien


D’où vient alors le mal? « Le mal vient de ce que l’homme se trompe au sujet du bien. » L’homme prend un faux bien pour un vrai bien, il se trompe, ainsi le mal provient de l’ignorance.





Tâche essentielle de Socrate, raison...