Socrate

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation philosophique

Au Ve siècle av. J.-C., Socrate apporta un nouveau sens à la philosophie par ses idées nouvelles qu’il défendit jusqu’à sa mort. Il s’opposa principalement aux sophistes et à leur façon de penser, plus particulièrement au relativisme qu’ils défendirent. Mais comment Socrate chercha-t-il à fonder une forme de vérité qui dépasse le relativisme défendu par lessophistes, ces penseurs et orateurs très cultivés ? En quoi s’est-il distingué de ces derniers et quelle est alors la forme de vérité qu’il défendit ? De quelle façon parvint-il finalement à trouver cette vérité ? Nous verrons tout d’abord que Socrate utilise le dialogue rationnel pour arriver à une trouver une vérité qui se veut universelle à tous. Ensuite, il sera question du principe d’universalitéqui permit à Socrate d’affirmer qu’il y a bel et bien une vérité et que celle-ci est universelle, commune à tous. Finalement, nous verrons que Socrate a rejeté le relativisme des sophistes pour s’intéresser au principe d’universalité.
La méthode utilisée par Socrate pour accéder à la vérité fut donc le dialogue rationnel. Qu’entendons-nous par dialogue rationnel? En fait, le dialogue rationnelest un dialogue où deux interlocuteurs cherchent à trouver l’essence même d’une idée. Ce peut être, par exemple, de répondre à la question : « Qu’est-ce que le courage? » Dans le Lachès de Platon, Socrate essaie en effet de définir le courage avec Lachès. Pour y arriver, il viendra réfuter les idées proposées par son élève, avec une touche d’ironie, afin que celui-ci constate son ignorance. PourSocrate en effet, un homme qui reconnaît son ignorance est plus savant que celui qui prétend tout savoir puisque l’ignorance nous pousse à nous questionner et à voir plus loin.. C’est après avoir pris conscience de son ignorance que Lachès tentera avec l’aide de Socrate de trouver ce qu’il y a de commun dans tous les propos définissant le courage. Cette technique se nomme maïeutique, et signifie «l’art de faire accoucher les esprits, les vérités ». (Recueil du cours p.89) En recherchant des critères, des caractéristiques communes, Socrate et Lachès en arrivent finalement à une idée qui regroupe la totalité des propos. Cette idée est un concept, une définition ou une représentation d’une idée abstraite comme le courage par exemple. « Ce serait donc la fermeté intelligente qui, d’après toi,serait le courage? » (Lachès de Platon) Le rôle du discours est donc d’arriver à des concepts, des idées universelles qui conviennent à tous et qu’on peut par conséquent qualifier de vérités. Le dialogue a donc un tout autre motif pour Socrate que pour les sophistes. En effet, ces derniers l’utilisent plutôt pour faire valoir leur point de vue auprès d’un auditoire dans des débats ou lorsd’élections. Socrate insiste plutôt sur le fait qu’il doit être une collaboration entre deux individus et non une confrontation, puisqu’après tout, la vérité se trouve à être la même pour tous. Pour en arriver à cette conclusion qu’il y existe une vérité universelle à tous, Socrate s’est intéressé au principe d’universalité.
Le principe d’universalité permit donc à Socrate d’affirmer qu’il existe bel et bienune vérité universelle. Socrate croit qu’il faut voir plus loin que les différents points de vue des individus et en cela, Socrate se distingue des sophistes qui affirment que toutes les opinions se valent. Si pour les sophistes il n’existe aucune vérité, c’est donc parce que celle-ci est relative à chacun, qu’elle dépend de la perception de chacun. Prenons un exemple contemporain du relativisme.Les critères de beauté sont différents partout dans le monde : ici, en Occident, la beauté est synonyme de minceur, de grosses poitrines et de grosses lèvres. Pourtant, dans certaines régions d’Afrique, ce sont plutôt les « femmes-girafes », ces femmes ayant le cou allongé à l’aide d’anneaux, qui sont considérées comme belles et attirantes. Le relativisme veut donc que la beauté varie en...
tracking img