Socrate

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1142 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le projet de recherche de la vérité est constitutif de la réflexion philosophique. Nous sommes constamment renvoyés au problème de ses conditions d’accès, et à celui des critères du jugement vrai. On pourrait croire que la vérité s’acquiert au contact de personnes possédant le savoir. Pourtant Platon dans cet extrait du Théétète va se faire le porte-parole du message de Socrate, qui nous dit quela connaissance est en chacun de nous et qu’il suffit d’un « accoucheur » des âmes pour la faire naître à la lumière. Par conséquent, pour parvenir à la vérité, devront-nous écouter les leçons d’un maître, ou trouver les vérités par nous même ? Pour le sens de la maïeutique de Socrate, une vérité n’est telle que si celui qui l’énonce ne répète pas comme un perroquet un savoir étranger. Onn’enseigne pas la vérité comme on remplirait un vase vide ; connaître la vérité, c’est, par un véritable « accouchement de l’esprit », la retrouver au fond de soi, c’est à dire se l’approprier. Ainsi, le premier moment qui va de la ligne 1 : « Quant à mon art d’accoucher à moi… » jusqu’à la ligne 8 : « … chez moi il ne s’est fait non plus aucune découverte. » a pour fonction d’expliquer qu’aucun savoirn’est imposé de façon extérieur à l’interlocuteur. Le second moment allant de la ligne 10 : « Ceux qui me fréquentent donnent, … » jusqu’à la ligne 16 « … par eux-mêmes enfantées. » montre que l’interlocuteur progresse en apprenant par ,lui-même. Le dernier moment partant de la ligne 17 : « Voici, excellent Théétète… » jusqu’à la fin du texte expose les conséquences de cette apprentissage ;l’interlocuteur saura distinguer les opinions des opinions fausses.

Dans le premier moment du texte, il s’agit d’abord d’expliquer qu’en ayant recours à la maïeutique, cela nous guidera vers le chemin de la vérité. Pour parvenir à une authentique vérité, il faut mettre en ouvrage l’effort de l’esprit humain.
Ainsi, Socrate, dont la mère était sage-femme, s’adresse à Théétète et file la métaphore del’enfantement, en la transposant du corps à l’âme : « Quant à mon art d’accoucher à moi, […] c’est sur l’enfantement de leurs âmes [celle des hommes], et non de leurs corps, que porte son examen. », ligne 1 et 4. En effet le savoir est en chacun de nous et Socrate joue le rôle d’un accoucheur pour éveiller cette conscience : il n’impose aucun savoir, il joue juste le rôle d’un guide, d’autant plus queSocrate n’a jamais produit aucun écrit et que nous connaissons ses questionnements en partie grâce à Platon qui le reconnaissait comme maître, et l’a mis en scène dans la plupart de ses « Dialogues ». C’est ainsi qu’il faut comprendre le « connais-toi toi même » qui fut la maxime de Socrate : ce n’est pas une invitation à l’introspection psychologique, mais la traduction du souci de faire de chacun lejuge personnel de ses pensées. C’est la raison pour laquelle Platon nous le présente comme « l’accoucheur des esprits », travaillant les âmes.
En outre, Socrate se définit comme un être ne savant rien : « Chez moi il n’y a point d’enfantement de savoir » ligne 4 à 5. Il ne propose aucune doctrine personnelle et proclame que sa seule sagesse est négative : il « sait, qu’il ne sait rien », maisce savoir-là est supérieur aux faux savoirs. En effet, il critique les spécialistes qui se dise avoir un savoir dans un domaine, mais ignore l’essentiel, ignore la quête d’une rationalité moral. Son but semble avoir été, au cours de toutes les conversations qu’il eut avec ses concitoyens, de les interroger sur ce qu’ils croyaient savoir, et, en les mettant en contradiction avec eux-mêmes, de fairevoler en éclat leurs convictions : telle est l’ironie socratique qui consiste, en somme, à provoquer en autrui cette sagesse négative. Pour Socrate, il ne faut être fière de se considérer savant, mais au contraire, tout comme lui, être fière de ne rien savoir. Il est vrai que nos idées conçu doivent toujours être actualisé, il faut savoir se remettre en cause et ainsi, s’interdire la...
tracking img