Soins infirmiers a domicile

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1027 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE
Synthèse de l’activité :
Le SSIAD intervient chez les particuliers et dans des structures non médicalisées. Ainsi, les soins sont prodigués en collaboration avec les maisons d’accueil pour personnes âgées dépendantes, ou les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes afin de réaliser des soins spécifiques. Les interventions peuvent êtreaussi réalisées au domicile des patients en collaboration avec d’autres intervenants tels que les infirmiers libéraux, les kinésithérapeutes, les diététiciennes etc…
Il est également possible, pour réaliser une meilleure prise en charge, de collaborer avec les réseaux existant à la réunion comme ONCORUN, la Maison du Diabète ou encore REUCARE.
Le quotidien d’une infirmière est rythmé par lessoins qu’elle prodigue dans les différentes structures et au domicile des patients. La journée commence aux alentours de 7h. Elle passe alors au domicile ou dans les structures de chaque patient en fonction des priorités des soins (insulinothérapie, prise de paramètres, pansements…) jusqu’à environ 12h-13h selon la charge en soins. L’infirmière coordinatrice se charge de répartir la charge detravail entre les soignants et réaliser les plannings quotidiens. Elle peut éventuellement se présenter au domicile des patients pour s’assurer de la réalisation des soins et de la conformité des lieux et des dispositifs utilisés.
Les outils de traçabilités utilisés sont généralement des classeurs présents au domicile des patients dans lequel chaque intervenant inscrit la durée de son passage et lessoins effectués. Un dossier médical et également présent au siège du SSIAD.
De plus, une fois par semaine une réunion est organisée avec les intervenants pour discuter de la situation et de la prise en charge de chaque patient afin de mener un projet thérapeutique cohérent.
Approfondissement de l’analyse critique :
Le SSIAD a la spécificité d’intervenir au domicile des patients. Ainsi c’est« l’hôpital » qui vient sur les lieux de résidence des patients. Le soignant entre dans l’intimité familiale des personnes ce qui incite à un changement de comportement par rapport à l’hôpital. D’autant plus que la blouse blanche est souvent non portée par les soignants. De plus, le SSIAD est d’abord un service médico-social, les soins plus techniques relevant du médico-sanitaire sont rarement prodigués.Ce type de prise en charge génère néanmoins des limites. Tout d’abord l’un des outils de travail du soignant est la voiture. Cependant les routes de l’île sont trop souvent embouteillées ce qui peut causer un souci majeur d’organisation dans la prise en charge des différents patients.
Aussi en cas d’urgence le personnel médical étant restreint à l’unique infirmier, la prise en charge peut êtreretardée. D’autant plus que souvent le protocole stipule que c’est d’abord le médecin coordinateur qui doit prévenir le médecin traitant afin de pouvoir intervenir.
Il existe aussi des limites d’ordre environnementales. Certains domiciles sont peu adaptés. L’accès à l’eau peut s’avérer être compliqué et souvent les maisons ne sont pas adaptées à la circulation en fauteuil roulant ou endéambulateur. C’est à l’infirmière de donner des indications de réaménagement des pièces.
Malgré cela les soins infirmiers prodigués relèvent de toutes les dimensions :
* Curatif : préparation des piluliers, pansements, injections, examens biologiques….
* Préventif : prévention des complications (notamment du diabète), prévention des risques d’escarre et de chutes
* Educatif : éducation dupatient et de la famille à la prise du traitement et sur la pathologie. L’éducation sur l’hygiène de vie (corporelle, alimentaire) est aussi une activité quotidienne de l’infirmier.
* Maintenance : l’un des principaux objectifs des SSIAD est de maintenir la personne soignée dans son environnement familial et préserver au maximum son autonomie.
* Réhabilitation : le plus souvent lors de la...