soins palliatifs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3346 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Introduction
.
Le thème de la mort a été de tout temps un sujet de questionnement, aussi le
débat sur l’euthanasie et sur le droit de l’Homme à enlever la vie à un de ses semblables
reste problématique. L’évolution de la médecine dans nos sociétés modernes amène les
individus à réfléchir régulièrement sur la question. En effet, lorsqu’on connait l’issue
fatale de certaines pathologies etles souffrances qui en découlent, n’est-il pas légitime
de vouloir abréger ce processus ? Cette question reste complexe de par son caractère
éthique qui amène une réflexion tant sur le plan social, culturel, éthique, religieux,
économique…Le 28 juin 2008 se tenait à Lyon le premier Congrès francophone
d'accompagnement et de soins palliatifs. Dans ce contexte, Marine Lamoureux,
journalistepour le journal La Croix a recueillis les propos de Fabrice Hadjadj
concernant son point de vue sur l’euthanasie. Le titre de l’article regroupant ses propos,
« on ne répond pas à l'intolérable par l'intolérable », annonce un point de vue
clairement contre l’euthanasie. Afin de mieux comprendre cette opinion je
commencerais par une analyse du texte. Je développerais ensuite une réflexionconceptuelle et contextuelle en lien avec la problématique dégagée. Dans un dernier
temps je me positionnerais en tant que future professionnelle de soins.
2. Analyse de l’article dans le texte
.
Pour permettre une compréhension des tenants et aboutissants du texte il me
parait important de connaître davantage la nature du journal duquel il est extrait, ainsi
que la personne interviewé FabriceHadjaj. En effet, le journal La croix est un journal
centenaire à vocations religieuses Catholique. Ce critère m’amène à penser que les
réflexions qui y sont développées sont en lien direct avec la doctrine de l’Eglise
catholique qui condamne formellement la pratique de l’euthanasie puisqu’elle s’oppose
au 5ème commandement « tu ne tueras point ». Bien que ce point de vue peut être
défendu il mesemble que l’objectivité des arguments peut être alors discutée. Fabrice
Hadjaj, dont les propos sont recueillis dans cet article, est un écrivain et philosophe
français. Né dans une famille de confession juive, il se présente aujourd’hui comme «
juif de nom arabe et de confession catholique ». Son point de vue est donc sans doute
influencé par ses croyances religieuses.
Bien que destiné àun public catholique, le journal La Croix reste un quotidien
accessible à tous, la portée des mots s’adresse donc à la population générale. Si les
croyants y trouvent un écho à leurs propres convictions, cet article peut également
toucher le lecteur « lambda » et contribuer à ne lui offrir qu’une vision restreinte de
l’euthanasie. La journaliste et F.Hadjaj s’emploient par ailleurs à utiliserun vocabulaire
lourd de sens en cherchant sans doute à toucher le lecteur dans sa sensibilité émotive. Je
retiens dès la lecture du titre la notion d’ « intolérable » qui m’amène à penser que
l’article cherche à condamner le lecteur qui oserait penser autrement, en le renvoyant
dans un sentiment de culpabilité. L’usage du terme « élimination » reste dans le même
champ de pensée, car dansl’imaginaire collectif, il renvoi aux heures sombres de la
seconde guerre mondiale avec les politiques nazis et le génocide massif qui en a
découlé. La légalisation de l’euthanasie est alors évoquée comme une porte ouverte à
toutes sortes de dérives, avec le risque d’une « élimination des plus vulnérables ». Pour
étayer sa réflexion, M. Lamoureux s’appuie sur la dynamique des sociétés modernesqu’elle décrit comme « société de l’efficience » prônant un certain jeunisme. Ainsi, je
comprends que sa crainte est que tout individu présentant des signes de vulnérabilité
(handicap physique, mental, maladie, vieillesse…), et n’offrant plus de « bénéfice » à la
société, serait potentiellement en danger. Les concepts de souffrance, de liberté et de
dignité sont enfin abordés pour discuter de...
tracking img