solitude et conscience

Pages: 5 (1047 mots) Publié le: 16 octobre 2014
C'est certainement suite à pareilles constatations que la question s'est posée : sans la société qui nous dénaturalise, donc dans la solitude, serions-nous naturels? Malheureusement je ne possède pas la science pour pouvoir définir précisément ce qui est naturel chez l'homme, et ce qui ne l'est pas. Cependant je peux vaguement imaginer ce qui peut être les bases de la nature de l'homme.
Lephysique : à la naissance nous sommes dotés d'appareils génitaux destinés à notre reproduction. Ceci nous a été conféré par la nature, et ça respecte aussi la constance propre aux choses naturelles, puisque depuis toujours l'homme a eu un sexe semblable et dont l'utilité n'a pas changé.
Pour que l'homme soit naturel il faut donc qu'il utilise cet appareil génital avec un autre du sexe opposé. Est-cepossible dans la solitude? Non, l'homme est donc fait pour être en société.

Un autre exemple, toujours en se basant sur notre physique qui n'a pas changé depuis l'apparition de la race des homo-sapiens : les jambes. D'un point de vue physiologique, les scientifiques sont formels : nos jambes sont naturellement faites pour nous tenir dessus. Sinon on aurait de sacrées migraines la tête en bas,ou alors nous serions mois rapide à courir le 100 mètres si nous étions à quatre pattes. Un bébé seul depuis toujours restera sur 4 pattes, s'il n'y a personne pour lui apprendre. L'homme est donc naturellement fait pour être en société.

Ce n'est donc ni dans la société ni dans la solitude que nous sommes naturels, du moins tant que la société sera celle dans laquelle nous vivonsactuellement, c'est à dire une société évolutive et transmissible. Puisque nous ne somme pas naturels, il nous est impossible de prendre conscience de soi par l'observation de soi. Il faut donc apprendre à se connaître par analyse de soi. La solitude apporte-t-elle plus que la société pour l'analyse de soi?

Dans la société, nous sommes un homme parmi d'autres hommes ayant des similitude et des différencesavec nous, que ce soit sur le plan physique, moral, sur notre vécu, notre statut social. Le premier atout de la société est de pouvoir se comparer librement avec chacun, mais seulement sur les points qui nous sont accessibles. Par exemple je ne peux pas comparer la taille de mon sexe avec celle de X ou Y si ce n'est pas une information qui m'est accessible.
Le fait de pouvoir se comparer àd'autres personnes ou groupe de personnes, nous donne des repères. Attention ces repères ne sont pas des repères vrais, mais des repères « moyens ». Par exemple si je compare ma personnalité avec des gens me ressemblant sur la plupart des points, et que je m'aperçois que je m'énerve beaucoup plus vite qu'eux, je peux alors dire avec certitude « je suis quelqu'un qui s'énerve vite ». Seulement ce «vite » est subjectif car il est dépendant d'autres sujets aléatoires. C'est ainsi que s'explique d'ailleurs la fameuse citation « l'homme est la mesure de toute chose ». Usain Bolt est dit très rapide sur 100 mètres car il est comparé à la moyenne. Si tout le monde avait couru le 100 mètres en 7 sec, aurait-on dit qu'il est rapide? Non, on aurait même dit qu'il est lent, alors qu'en réalité il n'estpas plus lent ou plus rapide, il est seulement égal a lui-même, ce qui en fait un jugement totalement erroné. Ces comparaisons sont donc à double tranchant.

Le fait d'etre soi permet d'avoir des connaissances sur soi que personne d'autre n'a. Par exemple, je pense à un chiffre en 1 et 10... 6 ! personne ne sait que j'ai choisi 6, donc je détiens une connaissance sur ce que j'ai choisi quin'est accessible que par moi.
Mais parfois être soi empêche de connaître certaines chose sur soi. Par exemple, à quoi est-ce que je ressemble de dos? Si personne ne me le décrivait il me serait alors impossible de le savoir. Quelle est la seule différence entre la personne qui peut me voir de dos et moi, et qui a fait qu'elle a obtenu cette information? La personne a pu prendre du recul ! Du fait...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La solitude et la conscience
  • Est ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi ?
  • Est-ce dans la solitude que l’on prend conscience de soi ?
  • Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi ?
  • Est-ce dans la solitude que l’on prend conscience de soi ?
  • Est-ce dans la solitude qu'on prend conscience de soi ?
  • Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi ?
  • Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !