Soljenitsyne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3523 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Soljenitsyne, Quand la Terreur Coulait à "Flots"!

http://autourdelaliberte.blogspot.com

C’est en France, en 1974, que l’Archipel du Goulag fut publié pour la première fois. Un exemplaire du manuscrit venait d’être saisi en Union soviétique, une collaboratrice de l’écrivain qui en connaissait l’emplacement, interrogée par le K.G.B, puis retrouvée pendue.
Alexandre Soljenitsyne qui avaitpris la précaution de microfilmer le manuscrit et de le faire parvenir à Paris, télégraphe en France le message codé « L’enfant à la rougeole » qui demande la mise en publication.

Yves Mamou rappelait il y a quelques jours dans le Monde que le livre, qui paraît en pleine Union de la Gauche reçoit un tir de barrage du Parti Communiste utilisant les méthodes éprouvées du discrédit et du mensonge,« L'Humanité, sous la signature de Serge Leyrac, accompagne la réaction soviétique et dessine le triptyque classique de toute tentative de dé crédibilisation : le livre n'apporte rien qui ne soit déjà connu - Nikita Khrouchtchev et son rapport devant le XXe congrès auraient dit l'essentiel des atteintes staliniennes à la légalité soviétique ; son auteur est un traitre comme le général Vlassov, dontil justifie le ralliement à Hitler ; par conséquent, tout ce qu'il dit est faux. »

Mais l’édition de l’Archipel du Goulag gênait aussi François Mitterrand et la direction du Parti Socialiste, alliés des communistes, "Je suis persuadé que le plus important n'est pas ce que dit Soljenitsyne, mais qu'il puisse le dire. Et si ce qu'il dit nuit au communisme, le fait qu'il puisse le dire le sertbien davantage." Manière de relativiser l’ouvrage et d’espérer qu’il ne fera pas trop de vagues ni de lecteurs et comme le note Yves Mamou « ….assertion extravagante quand on sait que le manuscrit de Soljenitsyne est passé à l'Ouest par des voies clandestines et qu'en raison du contenu l'auteur risquait sa vie ou sa liberté. »

Le livre de Soljenitsyne portait pourtant un coup terrible au systèmecommuniste en osant une accusation que peu de figures intellectuelles avaient risqué, le communisme porte en lui le système du Goulag et de la terreur de manière intrinsèque, il n’est pas réformable et la terreur ne remonte pas à Staline, mais à Octobre 17.

Il est donc comique et pitoyable à la fois de voir le sénateur socialiste et ancien trotskyste Jean Luc Mélenchon reprendre 35 ans plustard la même ritournelle, selon lui, Soljenitsyne «appartient à la vieille tradition russe, homophobe, limite antisémite, très marquée par l’ancien temps féodal qu’il admirait beaucoup». «Je me sens très éloigné de cette tradition politique-là». «L’univers du goulag a été dénoncé dès le début, mais il a été dénoncé par des gens de gauche, des communistes en particulier».

Mélenchon en calomniateurpost stalinien de Soljenitsyne post mortem, l’Huma en rêvait, il l’a fait !

Or, peu de voix se sont fait entendre depuis l’Union Soviétique avant Soljenitsyne. On songe bien sûr à Léon Trotski, inflexible adversaire de Staline, mais complice et silencieux, et pour cause, sur les dix premières années du pouvoir communiste. On pense aussi à Boris Souvarine et Victor Serge.

On se souvient moinsencore de Victor Kravchenko, transfuge de l’appareil d’état qui publie « J’ai choisi la Liberté », au lendemain de la deuxième guerre mondiale, lui aussi calomnié par les communistes Français et qui gagnera de haute lutte son procès contre « les Lettres Françaises », la feuille stalinienne à destination des intellectuels compagnons de route du parti, en mobilisant les meilleurs intellectuelsantifascistes et antitotalitaires comme Arthur Koestler, et Margaret Buber-Neumann (ci-contre) au cours du printemps 1949.

« L’Archipel du Goulag », cependant est d’une autre nature que les ouvrages parus antérieurement. Ni récit, ni roman, ni essai, ni pamphlet, mais tout cela ensemble. On peut le présenter comme une tentative d’histoire du goulag et de la terreur communiste écrite à partir de...
tracking img