Sonnet pour helene

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (405 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
* Forme du poème : sonnet / alexandrins. Rimes ABBA / ABBA / CCD / EED.
* Un tableau nostalgique et réaliste de la vieillesse
o Le poète se projette dans le temps : le premierquatrain est une description de la vie monotone d'une femme âgée. Le poète insiste sur l'âge (« bien vieille ») et les occupations calmes de la femme en question (« dévidant et filant » ; les participesprésents créent un rythme lent). L'évocation de la fin de journée (« au soir ») fait penser à la fin de la vie. L'oppositon futur / passé (« serez », « direz » / « célébrait » (la femme était la muse dupoète), « j'étais ») souligne la différence entre la beauté (propre à la jeunesse) et la vieillesse.
o Le premier tercet et le premier vers du second tercet opposent la mort du poète (champlexical de la mort : « sous la terre », « fantôme », « sans os » et « repos ») et la vieillesse d'Hélène qui regrettera de ne pas l'avoir aimé (« regrettant [...] votre fier dédain »).
* Unedéclaration d'amour particulière
o On remarque qu'Hélène, contrairement au poète (qui se nomme ; abondance des pronoms personnels de la première personne et des possessifs), n'est jamais citée. Ducoup, le poète semble un peu narcissique (il fait même parler sa bien-aimée au vers 4 et évoque sa célébrité au vers 5 : Ronsard est également connu de la servante).
o Le poète n'hésitepas à évoquer la vieillesse et la mort de manière cruelle : « assise » (2), « à demi sommeillant » (6), « sous la terre, et fantôme sans os » (9) et surtout « vieille accroupie » (11) qui est nettementplus brutal que « vous serez [...] assise auprès du feu » du vers 2.
* L'immortalité poétique : la valeur conjuratoire de l'écriture poétique
o Ce poème peut faire penser à une fableen raison des allusions à la mythologie et à la présence d'une morale (chute du sonnet) —> valeur didactique du poème.
o La moralité est la suivante : pour Hélène, il faut vivre au...
tracking img