Sophie calle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1439 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SOPHIE CALLE
”J’observai par le détail des vies qui me restaient étrangères”

Que se passe-t-il quand les limites entre le public et le privé sont effacées par l’art?

INTRODUCTION
L’oeuvre de Sophie Calle est impossible de définir ou d’expliquer. Cependant, elle possède une qualité hypnotisante qui continue à toucher nos désirs et nos peurs. Née à Paris en 1953, SC devient artiste parhasard. Fille d’une journaliste litteraire et d’un médecin qui est aussi un grand collectioneur d’art contemporain, elle est activiste ”pure et dure” dans sa jeunesse. À 19 ans elle part en voyage à travers le monde mais revenue de ce voyage depuis sept ans, elle se retrouve sans travail et sans amis, ennuyée et détachée de Paris qui ne ressemble plus à la ville qu’elle avait quittée. Calle décide defaire quelque chose pour se debarasser de cet ennui et pour renouer sa connaissance de la ville. Inconsciente du but de ses actions, elle ne sait pas encore qu’elle commence son prémier oeuvre conceptualiste ; ”Filatures Parisiennes” en 1979. Calle poursuit des inconnus par les rues de Paris et fait une documentation rigoureuse de leurs déplacements en les photographant et en prenant des notes.CONTEXTE
La societé d’aujourd’hui dévient continuellement plus consommateur et plus globale; nous avons toujours plus de l’information et plus de choix. L’art de Calle réplique à la surfait de choix dans la societé capitaliste récente; elle poursuit des regles pour prendre une pause du travail infini de choisir, pour trouver une nouvelle façon de vivre en même temps qu’elle dévoile desinjustices et des mensognes contemporains. La culture de la celebrité et de la pipolisation se propagent dans la societé moderne, le désir voyeuriste de savoir tout sur les autres nous a donné la reality tv, les communautés sociales sur l’internet et les tabloïdes; tous font part de l’actualité. Calle a prédit ces phénoménes il y trente ans. Du début de son travail il y a une fluctuation entre sphèrepublique et sphère privée ou Sophie Calle efface les limites entre les deux. Le résultat de cet effacement est trés interessant. Comme indiquée précédemment; son travail est difficile de nommer et de placer dans un mouvement artistique precis. Mais pour comprendre ses origines et ses méthodes c’est important de regarder les racines de son travail qui dérivent soit du conceptualisme, soit dusituationnisme. Commençons par examiner l’art conceptualiste; un mouvement de l’art contemporain dont un des prédécesseurs est Marcel Duchamp. Les oeuvres conceptualistes sont definies non par l’oeuvre fini oú de l’esthetique de celle-ci, mais par l’idée de l’oeuvre; l’idée étant plus important que l’objet. Les acteurs principaux qui appartiennent à ce mouvement sont par example Yves Klein, Sol LeWitt etYoko Ono. Le situationnisme est un mouvement politique et philosophique. Le fondateur du situationnisme Guy Debord souligne l’exigence de changer le monde par « un emploi… de tous les moyens de bouleversement de la vie quotidienne ». Un des methodes est la dérive; ”des manières differentes pour découvrir une ville, tout qui pourrait enléver les piétons de leurs chemins prévisibles et les pousservers une nouvelle conscience de la paysage urbaine”[] Exactement ce qu’a fait SC dans son prémier oeuvre. Jean Baudrillard, théoricien d’art français utilise des principes situationnistes; ”Reprenant en partie la critique situationniste de l'urbanisme, Baudrillard a pu prendre l'exemple des aménagements urbains qui prétendent ôter la possibilité même de la « délinquance » en modélisant le territoireet en effaçant tout lieu susceptible de fonctionner comme lieu public de rassemblement (bref, « la rue »). Calle va bientôt essayer de faire précisement ça à New York.

MÉTHODE
En 1980 Calle tourne son regard vers les crevasses sociales dans un quartier de Bronx flétri de chommage, crime et sans-abri juste aprés la faillite de l’Ètat de NYC. Elle veut ”jouer avec la peur crée par ce quartier...
tracking img