Sophocle d'electre analyse musicale et tragique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1205 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Une structure musicale au service d’un deuil atypique

Le Deuil dans la cité se fait normalement uniquement au moment des rites funéraires, une fois accomplis la vie doit reprendre et effacé la douleur et les plaintes, or on voit dans l’Electre de Sophocle que l’héroïne ne parvient pas à faire son deuil avant la scène de vengeance. La tradition structurelle musicale de la tragédie estdétournée par Sophocle afin de rendre compte parfaitement de cette nouvelle interprétation de la pièce où c’est Electre dans son caractère humain qui dirige le récit. Ainsi le parodos, entrée du Chœur bien souvent chanté exclusivement par ce dernier, devient ici un Kommos sous forme de dialogue lyrique entre le chœur et l’héroïne. Electre est donc déjà distinguée des autres personnages dans ce sens où seulson deuil la représente.
La volonté de musicalisé la souffrance est propre au chœur tragique, mais dans l’œuvre l’actrice principale par ses chants à son tour devient moteur des émotions du spectateur. La musique de deuil se voit amplifié dans ce dialogue chanté car le chœur constitué des femmes d’Argos s’apitoie dans un premier temps sur le sort d’Electre. Parfois le chœur essaie de se détacherdes souffrances de l’héroïne mais très vite les plaintes l’emportent et la puissance musicale est alors renforcée.
Le thrène de l’héroïne est donc celle d’une vie et cette volonté de mettre en avant l’héroïne est renforcé par la présence de deux longs Kommoi (d’ordinaire il n’y en a qu’un) qui par le chant de l’actrice intègre complétement l’action musicale à l’action dramatique. Cela seretrouve également au travers de parties chantées au sein même des épisodes comme le chant de joie d’Electre qui va entrainer Oreste lors de la scène de reconnaissance. Le cadre musical chez Sophocle n’est plus limitée est à l’image de la toute-puissance musicale les parties chantées s’installent au cœur même de l’action dramatique.
3 Stasi mon sont chantés par le chœur uniquement, deux d’entre eux sontdirectement destinés à Electre alors présente physiquement.
Le premier stasimon qui peut paraitre détaché du contexte puisqu’il traite de la notion de justice, resserre pourtant une nouvelle fois le récit autour de l’héroïne en affirmant son soutien, preuve effective de la volonté de Sophocle de rallier sans cesse la musique à Electre, et en ce sens faire des parties musicales de véritablesvecteurs d’ émotion dans ce deuil sans fin. Le chœur alors comme dans son acception traditionnel le alimente les émotions ressentis par le spectateur, mais chez Sophocle il va même jusqu’à donner la tonalité aux ressentis personnels de l’héroïne du récit et pas les dialogues parvient à intensifier l’émotion de cette dernière.
Le chœur n’est plus voué au plaisir du public mais agit au sein même de lapièce.
De plus, en partant du principe que le sujet de son œuvre n’est rien d’autre qu’Electre, le chœur toujours empathique devient un moyen parfait pour glorifier son héroïne. Tout d’abord par le fait que le chœur s’applique au fil des étapes à soutenir Electre dans sa volonté de vengeance, ainsi les parties chantées loue sa force guerrière et son courage et la jeune femme qui se lamenteacquiert par le biais du chœur l’image d’une noblesse héroïque détonnant avec le cliché féminin des femmes dans la tragédie. Ainsi on trouve dans le second stasimon un véritable éloge de la femme « tu remportes la palme ».
Structure musicale ;
Electre - Sophocle / Choéphores – Eschyle
Résonnances et divergences.

PARODOS :
Si chez Sophocle le chœur s’allie à la voix d’Electre dans un Kommos, leparodos des Choéphores respecte la tradition d’un chant de deuil clamé par le chœur seul.
STASIMON ET KOMMOS
Le 1er stasimon n’intervient pas au même endroit dans les deux pièces puisque chez Sophocle il suit le premier épisode où Electre exprime toute sa colère et traite de la question de Justice comme pour affirmer totalement l’empathie avec l’héroïne et affirmer son soutien.
Chez...
tracking img