Souffrant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1478 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOUFFRANT

Si l’impétrant que je fus il y a 12 ans avait su qu’il fallait « être souffrant », il n’aurait pas manqué de s’alarmer.
Dans le monde profane, nous devons être « avenant », « souriant », mais pas souffrant. Cet état est banni jusqu’à la phase ultime de notre passage sur terre….
Et pourtant, cet état, dont j’ai fait mon thème de planche ce soir, est déterminant pour le F.M.

1 –POURQUOI SOUFFRIR :

Le FM ne peut se contenter d’une approche livresque de son nouvel univers.
Bien sur, ,il lui faut lire pour découvrir la F.M, mais passé le stade de quelques mois, le jeune frère aura compris que son évolution ultérieure ne dépend pas de l’assimilation du contenu d’une bibliothèque. Le F.M. ne travaille pas à la préparation d’un diplôme.
Apprendre par cœur « le manueld’instructions morales » pour les besoins d’un passage serait un exercice fastidieux et d’un intérêt incertain.
Notre parcours n’est pas intellectuel et diplômant mais initiatique et intérieur.
La cérémonie de réception, c’est l’ouverture de la porte du Temple.
Bien évidemment, ce soir fameux, j’ai été « reçu F.M ».
Mais ce n’est pas un achèvement mais le début d’une aventure.
Et quelle aventure :dépenaillé, chaussé d’une pantoufle, il nous faut voyager dans l’obscurité avec la pointe d’une épée sur le cœur.
Quelle est la finalité de cette réception et plus largement de notre parcours en F.M. : la découverte de soi et l’amélioration de notre personne.
Si l’on se contente du personnage social qui est le notre , sitôt ressorti sur le boulevard Garibaldi on ne peut parvenir à atteindrenotre but.
Il nous faut accepter de lutter contre l’image convenue de soi-même et le personnage plus ou moins honnête et sincère que nous sommes « à l’extérieur du Temple ».

Bousculer notre confort intérieur et accepter la part de faux semblant qui est en nous, voilà une épreuve difficile qui nous promet de la souffrance.

Il est infiniment plus confortable de passer une soirée avec de bonscopains que de consacrer quelques heures à notre Temple intérieur c’est à dire à l’amélioration de soi.
Le refus du confort constitue le point de démarrage de notre vie maçonnique.
Il est difficile d’admettre, après un parcours scolaire et 6 ans d’études « supérieures « qu’il existe une autre forme de pensée : l’initiation.
Il n’est plus question d’assimiler et de paraître mais de devenir celui quel’on est vraiment.
La première souffrance, c’est cette prise de conscience.

Notre ego, si puissant, se contenterait de
la stabilité des jours ordinaires.

Mais voilà, le F.M. n’a plus le choix, il lui faut se mettre en route, dépenaillé, mal vêtu, laissant de coté ses métaux et apparats, pour aller à la rencontre de soi et des autres.
C’est difficile et périlleux.

Souvenons-nous des« instructions par demandes et réponses » après la réception au grade d’apprenti.

« D. - En quelle qualité avez-vous été introduit en Loge et reçu Franc-Maçon ?
R. – J’y ai été introduit d’abord comme CHERCHANT ; après avoir confirmé mes désirs et ma ferme résolution, j’ai été reçu PERSÉVÉRANT et, lorsque je me suis livré aux épreuves, j’ai été déclaré SOUFFRANT.

D. – Pourquoi cela ?
R. – Pourm’apprendre qu’il ne suffit pas au vrai Maçon de chercher et de persévérer, mais qu’il faut aussi qu’i l sache souffrir pour devenir au terme heureux de ses Recherches. »

2 – L’ABOUTISSEMENT DE LA SOUFFRANCE

La souffrance du F.M. ce n’est pas la flagellation ou le port d’un silice.
Il ne s’agit pas de renforcer l’esprit par l’endurance physique.
Nous sommes fort éloignés dans notreatelier des pratiques des « flagellants », ces groupes de chrétiens qui allaient de ville en ville au Moyen-Âge en s’infligeant des tortures pour se purifier.
Ces pratiques stupides sont aux antipodes du « plus pur esprit du christianisme ».
La souffrance du F.M. consiste, plus sagement, à cheminer.
Vu de l’extérieur, l’aventure n’a rien de terrifiant.
Et pourtant, combien de personnes...
tracking img