Soulages-levi-strauss

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2056 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Deux visions du « métier » d'artiste.
Pierre Soulages (1919) et Claude Lévi Strauss (1908-2009)

Deux articles écrit en 1981 et publié dans la revue Le Débat, le premier par Levi Strauss intitulé « le métier perdu », le second en réponse au premier par Soulages intitulé « le prétendu métier perdu ».
Ces deux articles décrivent un désaccord qui se situe autour de la peinture et la question dumétier d'artiste :
==> d'une part chez LS le regret de la perte d'un certain académisme, les valeurs d'un savoir-faire disparu qui ont pour conséquence le dévoiement de l'art contemporain
==> d'un autre côté la vision de Soulages, artiste qui défend la liberté de l'art comme n'ayant pas un chemin tout tracé et non limité à une production artisanale d'images.

Quels sont les arguments de l'unet de l'autre, et en quoi ils font appel à des modes de pensées philosophiques et esthétiques qui, à la fois les éloignent et parfois les rapprochent.

En étudiant d'abord les affirmations de LS, puis les réponses de Soulages, nous pourrons tenter de comprendre pourquoi LS adopte un tel rejet de l'art contemporain

D'abord une brève présentation de Soulages.
C'est un peintre né en 1919. durantces 50 années de carrière il a conservé les mêmes médiums : la toile, le papier ainsi qu'une palette restreinte.
On l'appelle « le peintre de la lumière » malgré le fait qu'il travaille en grande partie avec de la matière noire (huile, acrylique, goudron, brou de noix...). Soulages est un peintre profondément praticien ; « ce qui m'intéresse ce n'est pas le geste, mais son incarnationpicturale... » ou encore « La longueur et la largeur, et leurs rapports par conséquent, font partie des qualités concrètes de la toile. Il est évident qu'un rectangle ne laisse pas indifférent et agit sur la sensibilité selon qu'il est long, trapu, presque carré ».
Soulages écrit peu, un petit recueil de ses idées et pensées a été publié mais il n'est pas un théoricien, il n'appartient à aucun mouvement,et n'a jamais émis l'envie d'en faire partie. Même si on l'a souvent rapproché des travaux des peintres de l'abstraction lyrique car il était proche de Hans Hartung.
Pour autant il a de sa peinture et de l'art une vision profondément technique. Il n'a jamais participé à aucun débat autour de l'art sauf une fois, pour répondre à ce texte de Lévi-Strauss, ce qui est assez rare pour le soulever.Lévi-Strauss s'engage dans son article de manière brutale,
==>il annonce que les artistes depuis l'impressionnisme se seraient complètement fourvoyés, ils auraient tenté de manière consciente de désapprendre leur métier, . La vision de LS de l'histoire de la peinture semble au premier abord très conservatrice voire nostalgique de certaines périodes ou de formes artistiques comme l'art dit officielou pompier.
==> « ni les théories physiques aujourd'hui dépassées où Seurat voulut enraciner son art, ni le mysticisme confus auquel Gauguin tenta d'accrocher le sien ne pouvaient aidé durablement une peinture désorientée à retrouver sa voie ».
Pour LS la peinture est comme le disait Vinci ; « cosa mentale », l'artiste fait un tri des informations du monde, les ordonnes, et en propose unecohérence, c'est à cela que le style de chaque artiste se reconnaît. D'ailleurs pour LS l'outil photographique n'est pas assez intéressant comme médium artistique car trop contraignant pour la main, l'œil et l'esprit.
Il rejette un certain formalisme, l'art pour lui est fait « de considération trop subjective des choses », en opposition à « des considération objective qui vise à appréhender leurnature », en cela les œuvres de Vernet sont pour lui la preuve d'un art de science et de connaissance.
A l'inverse il attaque le cubisme, qui, suite à l'impasse de l'impressionnisme, je cite : « vise des ambitions démesurées, au point que le tableau qui, à l'origine et par un effet de choc, paraissait l'instrument d'une révélation métaphysique, tombe aujourd'hui au rang de composition décorative et...
tracking img