Sources et limites de la croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4295 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1 : Sources et limites de la croissance.

Nous allons nous interroger sur l’origine de la richesse des nations, c’est-à-dire ce qui va conditionner l’organisation économique.

Problématique : - Quelles sont les sources générales de cet enrichissement et qu’est-ce qu’elles engendrent (d’un point de vue théorique et empirique) ?

- Tout les pays souhaitent avoir laCroissance économique la plus élevé possible. A-t-on raison de faire cela ? Qu’est-ce qui pourrait freiner la Croissance économique ?

I. Les origines de la Croissance.

A - La croissance expliquée par les facteurs de production et la fonction de production : l’analyse néoclassique.

1 – Les facteurs de production.

Les facteurs de productions sont des éléments dont l’objectif est de rendrepossible la production d’autres biens & services.

La Terre était considérée comme l’unique source de la croissance économique, les néoclassiques retiennent maintenant deux facteurs : le Capital et le Travail.

Le Capital peut se décomposer en deux éléments : le Capital physique (Matériel et immatériel, locaux, machines) et le Capital humain (l’ensemble des connaissances accumulées par leshumains et mobilisable pour travailler, ex : apprentissage, formation…).

2 – La fonction de production.

C’est utiliser les facteurs de production. En micro-économie, une fonction de production exprime la relation entre les entrants d’une entreprise et sa production.
F (Capital, Travail) = Production.

Elle indique sous forme d’équation ou de graphique ce que la firme peut produire à partir dedifférentes quantités de facteurs mais aussi de combinaisons de facteurs. La fonction de production va indiquer aussi en particulier la production maximale possible par unité de temps à partir de n’importe quelles combinaisons de facteurs de production étant donné la dotation de facteurs et l’état de la technologie disponible.

En définitive, la fonction de production va permettre de spécifierle minimum de facteurs de production nécessaire pour fabriquer une quantité donnée de production étant donnée la technologie disponible à ce moment là.

Le concept de fonction de production a été inventé par un économiste britannique :
P. Wicksteed en 1894.

Document 15 page :

4.
[pic]

Les théoriciens néoclassiques résonnent en terme micro-économique.

B – Le rôle du progrèstechnique et de la productivité.

1 – La question du résidu.

Comment augmenter la production ? Donc, la croissance économique ?

Pour les néoclassiques, l’origine de la croissance vient de :
( du PIB (=( de Y) = ( du K et/ou ( du L.
La production d’un bien ou d’un service résulte de la combinaison du travail des actifs, du Capital fixe et des ressources naturelles. Pour faire varier laproduction, on fait varier la quantité de facteurs utilisée. L’entreprise a à sa disposition plusieurs formes de fonction de production.

[pic]

Lorsque l’on voudra expliquer la contribution des facteurs de production dans la croissance (notamment la croissance de type intensif), l’augmentation de ces facteurs de production n’est pas suffisante.

L’augmentation de la quantité de travail et destock des équipements n’explique par exemple que deux points de croissance du PIB en moyenne chaque année entre 1963-1973 pour une croissance qui s’est faite au rythme moyen de 5,2 points.

[pic]

Résidu = PIB – Contribution du facteur Capital et Travail.

Lorsque l’on mesure l’apport des facteurs de production, on observe qu’il reste une partie qui ne s’explique pas par les apports direct duTravail et du Capital, c’est le Résidu. On voit pourtant avec les études empiriques que cela correspond à une partie importante de la croissance. Il faut l’expliquer vu son importance : Dans les modèles néo-classiques de la croissance, le progrès technique est une variable exogène or, on va constater progressivement que ce progrès technique dans les années 80, est plutôt une variable endogène,...
tracking img