Soutenance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 525 (131065 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITE PARIS IX DAUPHINE

UFR SCIENCES DES ORGANISATIONS

Thèse présentée en vue de l’obtention du
DOCTORAT NOUVEAU REGIME ES SCIENCES DE GESTION

par Samuel MERCIER

Sujet : UNE CONTRIBUTION A LA POLITIQUE DE FORMALISATION DE L’ETHIQUE DANS LES GRANDES ENTREPRISES

Membres du Jury : M. Bernard COLASSE M. Claude JAMEUX Professeur à l’Université Paris IX Dauphine Professeur àl’Université de Savoie, Rapporteur M. Bernard de MONTMORILLON Professeur à l’Université Paris IX Dauphine, Directeur de recherche M. Yvon PESQUEUX M. Jacques ROJOT Professeur Associé au Groupe HEC Professeur à l’Université Paris I PanthéonSorbonne, Rapporteur

Date de la soutenance : 25 septembre 1997

INTRODUCTION

1

«Autant jusqu'à maintenant, ce sont des valeurs de succès individuel, derémunération personnelle, de développement unique des individus qui importaient et fondaient les règles de notre société, autant, dans dix ans, c'est une morale de groupe qui apparaîtra, assortie d'une responsabilité et d'une rétribution collectives» (Thévenet, 1985, p. 20). Dix ans plus tard, cette prédiction de Maurice Thévenet semble se réaliser : la question éthique est entrée, depuis la fin desannées 80, dans le champ de l'actualité. Dans les discours sur la conduite des entreprises, elle accède au statut ambigu de nouvel art de management («art» entendu ici en son sens opératoire), comme l'avait fait avant elle le concept de culture d'entreprise.

Confrontées à un problème, les entreprises ne sont pas seulement guidées par l'analyse de ce qui est mais aussi par la prise en compte,souvent implicite et confuse, de ce qui leur paraît «devoir être». Des valeurs sont donc présentes dans leurs choix et les orientent pour partie. C'est ici qu'intervient la dimension éthique. L'engouement pour l'éthique n'est pas dû au hasard mais aux nécessités du moment et à l'évolution des modes de pensée des dirigeants. Cela a donc le grand mérite d'amener les entreprises à se poser quelquesquestions fondamentales car leur importance prise dans la société contemporaine interdit qu'elles s'exonèrent d'un certain nombre de responsabilités ou se dispensent de toute exigence morale vis-à-vis de cette même société et de ses membres. Cet effet de mode a, d’autre part, l'inconvénient de plonger sans préavis les entreprises dans des domaines non encore explorés.

Notre recherche est doncmotivée par l’apparition d’un champ quasiment vierge de tout travail empirique mais devenu l’objet de prises de position marquées : «Les entreprises durables ont toutes une forte éthique», telle est la conviction d'Octave Gélinier (1991, p. 9) ; de son côté, Peter Drucker (1981, p. 18) prétend que l'éthique des affaires n'est rien de plus qu'une mode et lui donne le nom d'élégance éthique. Cettedivergence de vue peut paraître paradoxale. En effet, ce sont précisément les Américains qui sont à l'origine de la vague éthique qui submerge l'entreprise. Cette éthiquemania est «une création de l'idéologie de l'autorégulation libérale» (Guillon, 1994, p.1). Ce renouvellement de la pensée libérale repose sur la constatation que la main invisible du marché a cessé d'être souterrainement morale au traversdes actions égoïstes et que son efficacité requiert maintenant la moralité subjective des agents économiques.

2

Notre travail part du constat suivant : les firmes sont de plus en plus nombreuses à expliciter et à affirmer publiquement leur «éthique» à travers différents types de documents, à investir des hommes et des moyens dans la réflexion et l'action concernant cette dimension. Noussouhaitons centrer nos travaux sur ce concept de formalisation éthique. La formalisation éthique consiste à poser explicitement, par écrit, les idéaux, valeurs, principes et prescriptions de l’entreprise. Elle prend donc l’aspect d’un document de référence rédigé par l’entreprise énonçant ses valeurs et comportant une dimension éthique. Une telle préoccupation éthique semble d'autant plus...
tracking img