Spartacus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3368 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 janvier 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Spartacus était un esclave et gladiateur thrace. Il dirigea la Troisième Guerre servile en Italie du Sud entre -73 et -71.

En tant que rebelle ayant fait trembler la puissance esclavagiste de Rome, Spartacus a à partir du xviiie siècle été une référence du mouvement anti-esclavagiste. Il a été ensuite magnifié dans les pays communistes où de nombreux monuments, noms de rues ou de clubssportifs (comme le fameux Spartak de Moscou) lui ont été consacrés.

Au cinéma, son histoire est devenue célèbre pour le grand public grâce au film scénarisé par Dalton Trumbo commencé par Anthony Mann et terminé par Stanley Kubrick réalisé en 1960 ainsi qu'une série américaine de 4 saisons qui relate son histoire.
Sommaire

1 Sources
2 Vie avant la révolte
3 La rébellion des esclaves4 Postérité
4.1 Spartacus, figure de l'anti-esclavagisme
4.2 Spartacus prolétaire
4.3 Entre Héraklès et Jésus
5 Cinéma et télévision
6 Littérature
7 Théâtre et ballet
8 Édition
9 Notes
10 Références
11 Bibliographie
11.1 Auteurs antiques
11.2 Auteurs modernes
12 Voir aussi

Sources

Les détails de cetterévolte d'esclaves sont connus grâce à plusieurs auteurs antiques : un chapitre de l'historien romain Florus dans son Abrégé d'Histoire romaine, repris dans les Guerres civiles de l'historien grec Appien1, quelques mentions dans la Vie de Crassus de Plutarque2, des fragments des Histoires de Salluste avec de nombreux détails3.

Un autre historien romain, Eutrope, en a fait un bref résumé au IVesiècle dans son Abrégé d'histoire romaine4.
Vie avant la révolte
Article détaillé : Troisième Guerre servile.

On ignore la date et le lieu précis de naissance de Spartacus, et même si c'était son nom d'origine (car il a pu être rebaptisé par Lentulus Batiatus). Selon Plutarque, c'était un Thrace de la tribu des Maedi (en)5,6,7 né libre aux environs de -100, installée dans le sud-ouest du pays,le long du fleuve Strymon. Selon Catherine Salles8 le nom de Spartacus peut correspondre à un patronyme thrace : « Spartokos » ou « Spardokos », et au nom d'une ville de Thrace, Spartakos ; on ignore aussi son statut social, de simple berger à prince (le fait qu'il combatte à cheval penche pour l'origine aristocratique), mais d'après Plutarque, sa femme, « originaire de la même tribu que lui »était une « devineresse sujette aux transports dionysiaques », « prêtresse de Dionysos » qui, restée libre, l'accompagna à Rome quand il fut vendu9, suggérant ainsi l'origine aristocratique de Spartacus10.

Appien, lui, indique sans grande précision que Spartacus a servi comme auxiliaire dans une légion, qu'il a été fait prisonnier de guerre puis vendu à Rome à un laniste (marchand et entraîneur degladiateurs), Lentulus Batiatus, qui l'emmena dans son école à Capoue : si c'est exact, on peut penser que la légion mentionnée par Appien a combattu durant les guerres civiles romaines, vers 80 av. J.-C.-75 av. J.-C., peut-être pour Sertorius, ce qui aurait donné à Spartacus l'expérience militaire dont il fit preuve par la suite. Selon Florus, ne supportant plus la discipline militaire, ildéserta, fut repris et vendu à Lentulus Batiatus8.
La rébellion des esclaves

À l'été -73, 300 esclaves gladiateurs (le sort de ces esclaves combattants étant souvent moins enviable que celui de la domesticité mais plus enviable que celui de finir dans une mine de sel ou une carrière de pierre puisqu'ils pouvaient être affranchis4) de l'école de Lentulus Batiatus complotèrent pour retrouver la liberté,mais furent dénoncés. Prenant les devants, entre 7011 et 78 gladiateurs12 réussirent à s'évader sans armes ni vivres. Après s'être emparés de chariots transportant un stock d'armes destinées à une autre école de Capoue et avoir défait la milice de Capoue, ils ne se dispersèrent pas, mais traversèrent la Campanie en direction de la baie de Naples, où ils furent rejoints par de nombreux...
tracking img