Spatial russe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5565 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA PLACE DU SPATIAL DANS LA RESTAURATION DE LA PUISSANCE RUSSE
2009


TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION

I. Des modifications politiques nécessaires dans la restructuration de la puissance russe

A. La politique de Vladimir Poutine

1. Les priorités gouvernementales
2. La mise en œuvre de ces priorités

B. Le programme spatial du gouvernement

1. Unprogramme spatial réaliste mais ambitieux
2. Les points forts du programme spatial

C. Les réformes de l’Etat

1. Les réformes institutionnelles
2. Le retour de l’Etat dans le secteur spatial

II. Les intérêts de la restructuration par le spatial

A. Le spatial pour des retombées économiques

1. Le spatial : une « locomotive » de l’économie
2. La mise en place departenariats : des bénéfices pour la Russie

B. Les intérêts stratégiques

1. L’image d’une grande puissance
2. L’autonomie stratégique

CONLUSION

INTRODUCTION :

Les six dernières décennies ont montré que le domaine spatial était un instrument privilégié de la puissance russe pour son affirmation comme puissance sur la scène internationale. Ce domaine faisait partieintégrante de l’idéologie communiste comme symbole des progrès, de la science et de la technologie.
L’URSS devient la première puissance spatiale avec l’envoi du satellite Spoutnik en 1957. Dans le contexte de la guerre froide, les Etats-Unis et la Russie vont alors mener une compétition spatiale internationale. C’est pendant cette période que la Russie acquière de solides compétences en matièrespatiale notamment dans le domaine des lanceurs et dans la présence humaine en orbite. Cet affrontement Est-Ouest a été un moteur pour le développement du secteur spatial russe. Considéré comme stratégique, le domaine spatial était l’objet de toutes les attentions, aussi bien de la part des dirigeants que du grand public.
Très marqué comme élément de la célébration du système soviétique, le spatial adirectement subi le contrecoup de la disparition de ce dernier. Dans cette période de déclin et d’affaiblissement, l’Etat n’est plus en mesure d’assurer un quelconque programme. Le domaine spatial est loin d’être une priorité et on lui retire la quasi-totalité du budget qu’on lui avait octroyé. Devant cette grande déstabilisation, le secteur spatial russe réussit tout de même à survivre grâce àson avantage technologique important. Pour recevoir un financement minimal, les entreprises spatiales russes bradent leurs technologies à quiconque est intéressé pour pouvoir subsister.
L’arrivée du président Poutine en 2000 marque un retour de la puissance russe sur la scène internationale. Son projet de restructuration est notamment basé sur le secteur spatial amenant un nouveau souffle dans cedomaine. Ainsi le spatial russe malgré des faiblesses apparentes n’est plus un acteur à négliger. Pour Poutine l’objectif de la restauration par le spatiale permet de redorer le blason d’une puissance en mal de rayonnement.
Si aujourd’hui le retour de la Russie est possible c’est grâce à une conjoncture financière et politique favorable.
Depuis 1999, on voit clairement une amélioration de laconjoncture économique, révélée par ces quelques indicateurs :
* hausse moyenne du PIB (de 6,8 % entre 1999 et 2004, source OCDE) ;
* importante réserve de change (250,6 milliards de dollars au 30 juin 2006) ;
* réduction de la dette publique et remboursement par anticipation8 ;
* réduction du taux de chômage (de 13 % en 2000 à 8 % en 2004, mesuré au sens du BIT)
*ralentissement de l’inflation ;
* accroissement du pouvoir d’achat de la population (augmentation d’environ 50 % en termes réels depuis 2000 du revenu moyen par habitant) ;
* relance des programmes à visibilité sociale (soutien aux familles, aux retraités, augmentation spectaculaire des dépenses de santé, éducation et logement)…
La croissance quasi discontinue du prix des hydrocarbures constitue...
tracking img