Spinoza

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4926 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La méthode expérimentale chez les Anciens

Victor Brochard

Article publié dans la Revue de Métaphysique et de Morale, tome XIII, année 1887, pp. 37-49

Alain.Blachair@ac-nancy-metz.fr

Cliquez sur le lien ci-dessus pour signaler des erreurs.

[37] On a dit bien des fois que les Anciens n'ont pas connu la méthode expérimentale. S'il a toujours été impossible de supposer qu'ilsn'avaient pas pensé à observer la nature, et de contester qu'Aristote par exemple ait été un observateur de premier ordre, on a pu croire, avec une apparence de raison, qu'ils n'avaient pas su s'attacher de propos délibéré à la simple constatation des phénomènes, et s'interdisant toute construction a priori, faire de l'observation une méthode. Surtout il paraissait que, sauf de rares exceptions, ilsn'avaient pas connu la puissance de l'expérimentation. A y regarder de plus prés, cependant, on peut trouver, non pas, il est vrai, chez les philosophes les plus illustres, ni dans la période la plus brillante de la philosophie grecque, mais dans une École de moindre renom et restée un peu dans l'ombre, une théorie déjà fort précise de la méthode expérimentale telle que nous la pratiquons aujourd'hui,parfois même des formules que ne désavoueraient pas les plus zélés partisans de ce que Stuart Mill a appelé la logique inductive. C'est chez les médecins empiriques, qui étaient en même temps des philosophes sceptiques, obligés par métier ou par système à tenir compte des faits, et à s'interdire les spéculations transcendantes, que nous rencontrons, exprimées en des termes différents de ceux dontnous nous servons, des idées fort analogues à celles qui ont prévalu chez nous depuis deux siècles. Nous nous proposons ici de résumer cette doctrine, telle qu'elle se présente sous sa forme le plus parfaite vers le IIe siècle de notre ère. Remontant ensuite dans le passé, à partir de ce point fixe, nous rechercherons les antécédents de cette théorie, et les premiers essais de la pensée grecquepour substituer à la méthode a priori, reconnue impuissante, un procédé plus sûr de connaissance : c'est dans l'École épicurienne que nous apercevrons les tentatives les plus intéressantes. Ce double travail achevé, il restera [38] à découvrir le nom du philosophe qui a le premier porté cette conception de la science à son plus haut degré de rigueur et de netteté, et connu bien avant Bacon, aussibien que lui, le véritable esprit de la méthode expérimentale. Bien que ses idées aient été vite oubliées, et n'aient exercé aucune influence appréciable sur le développement de l'esprit humain, il mérite peut-être de ne pas rester toujours inconnu.

I

Les ouvrages originaux où les médecins empiriques avaient exposé leur théorie de la méthode sont perdus ; mais nous en trouvons un résumé dansGalien, qui, il est vrai, s'attache souvent à les combattre, principalement dans le De Sectis1 et dans la Subfiguratio empirica2.
Suivant les empiriques, la science médicale est fondée, non pas, comme le soutiennent les dogmatiques, sur l'expérience unie à la démonstration, mais sur l'expérience seule. Il y a trois sortes d'expérience : l'expérience directe, ou première vue (aÙtoy…a), appeléeaussi par Théodas l'observation (t»rhsij) ; l'histoire ; le passage du semblable au semblable (¹ toà Ðmo…ou met£basij).
1° L'observation ou autopsie peut être, ou bien naturelle, due à une simple rencontre (per…ptwsij), par exemple si un homme qui souffre de la tête fait une chute, s'ouvre la veine du front, saigne, et éprouve un soulagement, ou au contraire aggrave son mal ; - ou bien fortuite(aÙtoscšdion), par exemple si on essaye avec intention un moyen suggéré en songe, ou autrement ; - ou enfin imitative (mimhtic»), si on expérimente à diverses reprises, dans des affections identiques, des moyens quelconques qui ont nui ou soulagé soit accidentellement, soit par hasard. - Mais il ne suffit pas de faire une observation sommaire : il faut tenir compte des cas de non-réussite ; il faut...
tracking img