Spinoza

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5039 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ÉTERNITÉ DES ÂMES DANS LA PHILOSOPHIE DE SPINOZA

Victor Brochard

Alain.Blachair@ac-nancy-metz.fr

Cliquez sur le lien ci-dessus pour signaler des erreurs.

[371] Les historiens ne sont pas d’accord sur le sens et la portée qu’il convient d’attribuer à la doctrine de l’éternité des âmes exposée dans la seconde moitié de la cinquième partie de l’Éthique. Qu’il ne s’agisse pas del’immortalité au sens vulgaire du mot, c’est ce qui est attesté expressément dans le texte même de la Proposition XXI, où la mémoire et l’imagination sont considérées comme liées à la vie présente. D’ailleurs il est indubitable que l’existence de l’âme dans son rapport à la durée cesse avec celle du corps. L’éternité de l’âme affirmée par Spinoza est attribuée uniquement à l’essence, et, dans toute cettedernière partie de l’Éthique, c’est uniquement de l’essence opposée à l’existence qu’il est question. Mais cette éternité de l’essence, comment faut-il l’entendre ? On peut être à première vue tenté de croire qu’il s’agit d’une éternité tout impersonnelle, plus ou moins analogue à celle qu’Aristote attribue à l’intellect actif qui vient éclairer quelque temps l’âme humaine sans cesser d’appartenirà la divinité, ou encore comme l’étincelle de feu divin qui, selon les Stoïciens, éclaire un instant l’âme humaine, et, à la mort du corps, se réunit au feu universel. On peut aussi être tenté de croire que cette essence éternelle, opposée à l’existence dans la durée, se réduit en fin de compte à une pure possibilité. Cependant un examen attentif montre qu’on [372] aurait tort de s’arrêter à cesdeux interprétations. C’est ce que nous allons essayer de montrer rapidement avant de chercher quels rapports existent entre la théorie de Spinoza et celle des philosophes anciens qui ont affirmé avant lui la doctrine de l’immortalité ou de l’éternité des âmes.
Tout d’abord la composition même de l’ouvrage nous indique qu’il s’agit bien, dans la seconde moitié du cinquième livre, d’une éternitéindividuelle et personnelle. En effet, la première moitié, jusqu’à la Proposition XX, traite du bonheur de l’homme dans la vie présente, et il s’agit bien évidemment alors de la félicité de chaque homme en particulier. La seconde moitié traite de la béatitude dans la vie éternelle. Comment croire qu’il ne s’agisse pas encore du sort réservé au même être, c’est-à-dire à l’individu et à la personne,tels qu’ils apparaissent dans la vie présente ? – Au surplus, des expressions comme celle de béatitude et plus encore celle de salut, ou celle de gloire, empruntée à l’Écriture (Prop. XXXVI, scholie), ne peuvent évidemment s’appliquer qu’à un mode de réalité où l’individu subsiste et conserve la conscience de son être. Enfin la célèbre Proposition XLI, l’avant-dernière de l’Éthique : Alors mêmeque nous ne saurions pas que notre âme est éternelle, nous ne cesserions pas de considérer comme les premiers objets de la vie humaine la piété, la religion, en un mot tout ce qui se rapporte, ainsi qu’on l’a montré dans la quatrième partie, à l’intrépidité et la générosité de l’âme, se rattache évidemment à la première moitié qu’elle rejoint en quelque sorte par-dessus la seconde, et il est bienclair qu’ici, comme dans la Proposition XLII, c’est de la perfection et de la béatitude individuelles qu’il est question.
En outre la célèbre formule employée par Spinoza (Prop. XXIII, scholie) : « Sentimus experimurque nos aeternos esse » n’atteste-t-elle pas jusqu’à l’évidence que l’éternité dont il s’agit est celle du Moi d’un être individuel qui constate par une expérience consciente sonéternité ? Le rapprochement établi entre ce mode de connaissance et l’expérience, quoi qu’on ne doive pas le confondre avec cette dernière puisque, dit Spinoza, ce sont les démonstrations qui sont les yeux de l’âme, prouve tout au moins l’intention de l’auteur de montrer une analogie entre cette connaissance et l’intuition empirique. [373] Or, dans l’expérience, la connaissance que nous avons de...
tracking img