Spleen de baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (919 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Baudelaire dans les “fleurs du mal” montre la dualité de l'esprit humain, tiraillé entre élévation et spleen.
Ici, c'est dans le  monde de l'ombre, celui du spleen, qu' il tente de nous plonger, enessayant de nous communiquer ce mal être qui entraîne parfois l'âme humaine dans des angoisses dont elle ne peut sortir que vaincue.

I- Plongée dans le monde de l'ombre.

Il s'agit bien en effetd'une plongée dans le monde de l'ombre qui symbolise le mal pour reprendre le mot utilisé par le poète lui-même dans le titre de son oeuvre.
Ce qui frappe en effet, à une première lecture, c'est cetableau en noir et blanc que trace Beaudelaire, plutôt noir que blanc d'ailleurs, où toute couleur, toute lumière, au sens propre comme au sens figuré, est exclue.
Le cadre, c'est la grisaille d'unjour nuageux, avec ce ciel  “bas et lourd” ou, comme Beaudelaire le dit plus loin en utilisant l'oxymore, un “jour noir” , procédé de style que vient renforcer encore l'antithèse jour-nuit exprimée parl'ajout du comparatif “ plus triste que vos nuits” .
LAbsence de lumière s'accompagne d'une pluie envahissante, comme le laisse entendre le qualificatif “immenses”
L'impression sinistre estrenforcée plus loin encore par les sensations sonores, ce “ hurlement”des cloches plus proche du son du glas, annonciateur de mort ,que d'un joyeux tintammarre.
Pour accentuer le caractère sombre de cetunivers ,le champ lexical, les images employées appartiennent tous à un registre négatif- absence de lumière,tristesse, absence d'espoir, souffrance-   gémissements, attente passive de “l'ennui” quine laisse place à aucune activité possible, esprit- victime piègée-  inexorablement; les adjectifs “tristes, humide, pourris, infâmes, affreux, atroce” et la présence de tous les éléments quisuggèrent le monde du mal, de satan, de la mort, “ les araignées”,  des regrets ou des remords qui tissent leur piège, peut-être, “les esprits errants” comme les fantômes, les “corbillards”,...
tracking img