Spleen lxxviii

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2826 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Charles BAUDELAIRE (1821-1867)
Né à Paris le 9 avril 1821, Charles Baudelaire devient orphelin de père à six ans. Il vit très mal le remariage rapide de sa mère avec un militaire, le commandant Aupick, qu'il détestera durablement. Après des études secondaires à Lyon, puis au lycée Louis-le-Grand, à Paris, il se destine à des études de droit. Mais il cède vite aux tentations de la vie ardenteet dissolue de la bohème romantique du Quartier Latin.
Encouragé par sa famille, qui voit d'un mauvais œil la fréquentation de ces lieux de perdition parisiens, il embarque en 1841 sur un paquebot à destination des côtes d'Afrique et de l'Orient. Durant son séjour à l'île Bourbon (aujourd'hui île de la Réunion), il fait provision d'une collection d'images et d'impressions " exotiques " quimarqueront durablement sa poésie. Dès son retour, il s'éprend, à Paris, de l'actrice Jeanne Duval, une mulâtresse dont le corps sensuel devient le " conservatoire " - en dépit d'une liaison parfois tapageuse - des souvenirs du splendide " ailleurs " entrevu aux îles.
De retour, il commence à dilapider son héritage, ce qui fait que sa famille le fait placer sous conseil judiciaire, en 1844. Unnotaire, Maître Ancelle, lui remettra chaque mois la somme nécessaire à ses besoins. Cette existence dorée et élégante au cours de laquelle il dépense sans compter pour vivre dans le luxe, c'est le dandysme. Le dandysme n'est pour lui qu'un symbole de la supériorité aristocratique de son esprit.
Obligé de travailler pour vivre, Baudelaire se fait journaliste, critique d'art et critique littéraire.Dans cette " épreuve " qui prélude à ses productions de poète, il se forge peu à peu une conscience esthétique, par la fréquentation des génies du siècle, qu'il contribue à faire découvrir ou reconnaître (Hugo, Delacroix, Courbet, Edgar Poe, et plus tard Manet et Wagner).
Le mot de " modernité " devient ainsi l'emblème de sa propre poétique. En 1857, il fait paraître Les Fleurs du mal, recueilregroupant des poèmes écrits et publiés dans des revues depuis quinze ans et accompagnés d'inédits récents. Attaqué en justice en même temps que Madame Bovary, il est condamné pour immoralité à une somme de 50 F., et son livre est expurgé de plusieurs pièces. Très affecté par cet échec, Baudelaire s'enfonce petit à petit dans la maladie et la misère. Le poids des dettes s'ajoutant aux souffrancesmorales, il met ses espoirs dans une tournée de conférences en Belgique. C'est là, en 1866, qu'il est frappé, à Namur, d'un grave malaise qui le laissera paralysé et aphasique. Muré dans son silence, figé dans la pose de celui qui " regarde passer les têtes de mort ", dira l'un de ses rares amis, il attendra de faire son dernier voyage, le 31 août 1867. Il est enterré, avec sa mère, au cimetièredu Montparnasse, à Paris.
Théorie des Correspondances.

Baudelaire s'efforce de vaincre le désordre du réel en le ramenant à l'unité et en lui imposant une idéalisation forcée. Cette DOUBLE opération - unifier les données du monde visible et révéler leurs similitudes avec l'invisible - caractérise l'idéalisme de B.

D'une part, il y a des correspondances horizontales ou synesthésies, quisont une synthèse des différents ordres de la sensation, des perceptions. Elles recréent une unité dans le monde matériel. Cette unité permet une idéalisation. Le poète découvre à travers les apparences la véritable unité du monde créé.

D'autre part, cette Nature unifiée, idéalisée, est un aperçu du ciel. Elle se présente comme une architecture qui contient les symboles du monde spirituel. Touten elle conserve une signification cachée, ésotérique. Il existe donc une communication secrète entre le monde matériel et le monde spirituel, une participation du visible à l'invisible.

C'est la mission du poète que de mettre en lumière ces concordances, ces similitudes, de découvrir dans les apparences sensibles les traces du spirituel.

2. Œuvre majeure de Charles Baudelaire, le recueil...
tracking img