Sport et ethique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2878 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sport et Ethique.

« Le but de l’olympisme est de mettre partout le sport au service du développement harmonieux de l’homme en vue d’encourager l’établissement d’une société pacifiste, soucieuse de préserver la dignité humaine en éduquant la jeunesse par le moyen du sport, pratique sans discrimination d’aucune sort et dans l’esprit olympique qui exige la compréhension mutuelle, l’espritd’amitié, la solidarité et le fair-play » Coubertin , 1908.
A l’origine du sport, Olympie dans de nombreuses sociétés primitives ou civilisations anciennes des hommes se sont mesurés dans des épreuves qui pouvaient ou non revêtir une valeur religieuses ou sociale et donner lieu à un spectacle.
Les Jeux Olympiques représentent la première organisation méthodique d’épreuves sportives identifiées commetelles, par des règles dont la philosophie a alors été établie grâce à l’égalité des conditions entre les compétiteurs. Les athlètes à cette époque arrivent de régions parfois fortes éloignées et durant ces périodes la guerre entre les cités est suspendue. Le sport est alors un moyen de pacifier les relations entre les Etats.
Les athlètes ne sont pas présent à titre individuel mais pourreprésenter leur cité. A travers un idéal de loyauté, d’excellence, de goût de la victoire et de la rivalité organisée mais pacifique, les Grecs issus des cités divisées, prennent conscience à Olympie de leur cohésion.
Le phénomène sportif repose entièrement sur une demande sociale constituée de deux éléments : une demande sportive d’un côté, le pratiquant joue, saute, court, roule, nage, lance ; del’autre le spectateur regarde jouer, sauter, rouler, nager, lancer. On peut dire que d’un côté se trouve les sportifs pratiquant et de l’autre les non pratiquants, qui vont au stade, sur les circuits, regarde la télévision où lisent les pages des revues. Les deux types ne sont pas d’opposition mais bel est bien de complément.
Le sport peut se définir tel une activité physique exercée dans lesens du jeu et de l’effort, et dont la pratique suppose un entrainement méthodique et le respect de règles. Les règles à respecter reprennent l’idée d’éthique, ethikos en grec qui désigne tout ce qui concerne les mœurs. L’éthique traite de la morale c’est-à-dire des règles de conduite que nous devons suivre pour vivre conformément au « bien ». La différence entre la morale et l’éthique est situéesur le fait que l’éthique se situe individuellement alors que la morale est collective. L’éthique s’appuie sur le cas particulier, l’exception, l’individu, le problème qui interroge l’universalité de la norme. Dans l’éthique il y a pleins de cas particulier et ce car les sportifs sont des humains et non des robots. Ce qui oppose un être humain à un autre, c’est l’éthique de chacun qui est basé surl’interprétation de chacun, au contraire de la morale qui elle est une façon générale de penser.
En mêlant le sport et l’éthique, cela renvoie à des valeurs telles que le devoir : que dois-je faire ?, la liberté : que puis-je faire ? Et la volonté : que veux-je faire ? On tente d’enseigner au plus jeune que la devise du sport est qu’il est plus important de participer que de gagner, pourtant lasociété tente de nous convaincre du contraire avec l’idolâtrie du vainqueur. Il devient important de resituer et d’encadrer la pratique du sport car celle-ci dérive. Avec les progrès de la médicalisation et l’engouement pour le sport et surtout les sportifs considérés par les plus jeune comme de véritables « dieux » il devient urgent de mettre des barrières à des pratiques prônant le culte de laperformance au détriment de la santé et du bien-être. Tout en considérant l’impulsion du marketing a ce phénomène.

Le sport semble être une véritable échappatoire et détient les pouvoirs d’une certaine cohésion et dépassement de soi, pour autant en ce début de XXIe siècle il reste que ses dérives puisse le remettre en question fasse a des polémiques de plus en plus présentes dans les...
tracking img