Sport vma

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1333 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|Notes globales sur 40pts|Seconde |Première |Terminale |
|Test VMA |15pts |10pts |5pts |
|Cross lycée |10pts |
|Test connaissances |(partielles) 5pts|Programmation séance |
| | |personnalisée 5pts |
|Test fin de cycle |Maintien d’allure 20’ |8 X 300m |5 X 500m |
| |10pts |15pts |20pts |

Qu’est ce que la VMA:

- Plus nous courons vite,plus nous consommons de l’oxygène. Cette relation est vraie jusqu’à une vitesse au delà de laquelle l’utilisation de l’oxygène ne peut plus augmenter.
- Cette vitesse est appelée Vitesse Maximale Aérobie.
- Elle peut être maintenue entre 5 et 7 minutes voir plus avec l’entraînement (tps de soutient).
- C’est la vitesse de course à laquelle le coureur atteint sa consommation maximale d’oxygène(VO²Max).
-La VMA est étroitement liée à la carte génétique, cependant elle reste largement améliorable avec l’entraînement

Comment se calcule la VMA ?

Le test VAMEVAL

-BUT: réaliser une course continue dont l’allure est régulièrement et progressivement accélérée, jusqu’au décrochage
-MOYENS: piste d’athlétisme du LMA jalonnée de plot tous les 20 m et un siffleur pour donner l’allure.-PROTOCOLE: augmentation de la vitesse d’½ km/h toutes les minutes.

Le palier de décrochage correspond à votre VMA

Mise en route des 3 filières énergétiques

[pic]
[pic]

L ’NRJ (ATP) est en très petite quantité dans l ’organisme et les réserves sont épuisées par des exercices courts et intenses en quelque secondes.

La production énergétique est ensuite issue de troisprocessus:

➢ la filière aérobie qui utilise l ’oxygène
➢ 2 filières anaérobie (lactique et alactique) qui n ’utilisent pas l ’oxygène et qui créent ainsi des dettes d ’oxygène qui devront être remboursées pendant l ’exercice ou à la fin (récupération)

Chaque filière a ses caractéristiques :

➢ Substrat utilisé, rendement
➢ Délai de mise en route, puissance,capacité(=endurance)
➢ Facteur limitant, produit terminal
Le métabolisme anaérobie alactique :

•La faible quantité d’ATP fait que la totalité de la réserve est épuisée en 7 à 10 secondes.
•Cette source d’énergie, de haute puissance énergétique, permet de satisfaire à des efforts de très haute intensité (haltérophilie, sprint court, lancer…).

Le métabolisme anaérobie lactique :

•Ici laproduction d’énergie découle de la démolition des sucres des réserves cellulaires en absence d’oxygène.

•Cette réserve en sucres est limitée et son épuisement tarit cette source d’énergie en 1’30 (l’acide lactique est produit de cette démolition des sucre)

•Intervient essentiellement dans les efforts de haute intensité (résistance): 100 m natation, 400 et 800m sprint

Le métabolisme aérobie :•Ici les substrats sont les sucres et les graisses stockés, ou absorbés par l’organisme.
•Ce métabolisme donne le maximum de sa puissance énergétique à partir de la 3ème minute.
•La puissance maximale ne peut être maintenue plus de 10 minutes pour un sujet déjà bien entraîné. (temps de soutien)
•Par contre, une puissance plus faible peut être maintenue durant des heures ; intervientessentiellement dans les efforts d’endurance.
•Ici la présence d’oxygène est indispensable à la production d’énergie.
Caractéristiques des filières énergétique

|Endurance |Résistance |Vitesse |
|Aérobie |Anaérobie lactique...
tracking img