Sports

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (333 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
D'un magnifique ace, le "Djoker" vire à nouveau en Le désir de Tartuffe est si fort qu'il lui ôte une partie de sa prudence. Sa sensualité se révèle par l'importance accordée au regard(”voir”, “dès que j'en vis”) et la référence à l'image biblique de la femme (Ève), coupable, séductrice et tentatrice, à laquelle l'homme ne peut résister : reprise de “charmants attraits” par “charme”.Masquée par le lexique religieux, l'expression du désir reste cependant très nette dans l'appel lancé à Elmire. Elle doit le “contempler d'une âme un peu bénigne“, c'est-à-dire se montrer“bonne” et généreuse pour effacer les souffrances qu'elle lui fait endurer. Il serait donc logique qu'Elmire, fautive en quelque sorte, répare cette faute en cédant aux avances de Tartuffe : “quevos bontés veuillent me consoler”.

tête. S'il réalise le break, désormais, cela s'annonce compliqué pour Nada Il en va de même lorsque Tartuffe brosse son auto-portrait, auquell'exclamation initiale donne le ton. La religion lui offre à nouveau un masque commode, puisque l'homme a été créé par Dieu avec une âme et un corps : ” pour être dévot, je n'en suis pas moinshomme”, “après tout, je ne suis pas un ange”. Cet amour devient donc une épreuve envoyée par Dieu (”les tribulations” avec diérèse), et Tartuffe se présente comme un héros tragique, déchiré par unelutte intérieure entre sa passion (”de mon intérieur vous fûtes souveraine”, “un cœur se laisse prendre”) et sa dévotion : il décrit longuement sa lutte avec “la résistance où s'obstinait [s]oncœur”, et l'énumération sans articles, “jeûne, prières, larmes”. Tartuffe avoue volontiers sa défaite, avec un vocabulaire militaire, rejetant la faute sur le charme d'Elmire : “força larésistance”. Cet aveu se fait insistant : il n'est que son “esclave indigne”, il n'est que “néant”. Cet aveu d'une faiblesse toute humaine fournit ainsi une excuse commode à sa faute....
tracking img